Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n°4

Publié le 13/07/2011

Le réacteur n°4 de la centrale nucléaire du Blayais a été arrêté, pour maintenance et rechargement en combustible, du 22 avril 2011 au 3 juillet 2011.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • Le contrôle des tubes des générateurs de vapeur[1], qui a entraîné le bouchage préventif de neufs tubes présentant des signes d’usure ;
  • La requalification complète des trois boucles du circuit secondaire principal (CSP)[2] ;
  • Le remplacement de trois clapets du circuit d’injection de sécurité ;
  • De nombreux travaux de maintenance sur les circuits et leurs équipements.

Quatre événements significatifs pour la sûreté et un événement significatif pour la radioprotection ont été déclarés au cours de cet arrêt. Ces événements ont été classés au niveau 0 de l’échelle INES.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a procédé à sept journées d’inspection de chantier. Ces inspections portaient sur des chantiers de maintenance et des interventions de contrôle dans le bâtiment réacteur et dans la salle des machines.

En outre, trois inspections ont été réalisées sur le thème des prestations, de l’obsolescence et de la pérennité de qualification et sur le thème de la deuxième barrière.

L’ASN considère que cet arrêt s’est passablement déroulé au plan de la radioprotection et de la sécurité au travail. En ce qui concerne la sûreté nucléaire, plusieurs manques de rigueur lors des opérations de conduite et lors de la préparation d’interventions de maintenance ont été mis en évidence.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné, le 10 juin 2011, son accord au redémarrage du réacteur n°4 de la centrale nucléaire du Blayais.

Pour en savoir plus, consulter les lettres de suites d'inspection


[1] Les réacteurs à eau sous pression de 900MWe comportent trois générateurs de vapeur. Un générateur de vapeur est un échangeur thermique entre l’eau du circuit primaire, portée à haute température et pression élevée dans le cœur du réacteur, et l’eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur et alimente la turbine. Il comporte environ 4 500 tubes en forme de U.

[2] La réglementation en matière d’équipements sous pression demande que, tous les 10 ans, ces appareils soient contrôlés avec notamment une épreuve hydraulique. Cette épreuve consiste à soumettre ce circuit à une pression supérieure de 20% à sa pression de calcul et constitue un test global de résistance.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 22/04/2011

Date de redémarrage : 03/07/2011