Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 2

Publié le 19/06/2012

Le réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Gravelines a été arrêté, pour maintenance et rechargement en combustible, du 17 mars au 23 mai 2012.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt par EDF et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • les contrôles par ultra-sons des pénétrations de fond de cuve,
  • l’examen télévisuel et le nettoyage des tubes de guidage des doigts de gant du système d’instrumentation interne du cœur du réacteur,
  • un important programme de vérification des tubes de reprise de fuite sur la robinetterie primaire,
  • le remplacement d’un coude de rejet du circuit d’eau brute secourue,
  • la requalification périodique, incluant une épreuve hydraulique, de chacun des trois accumulateurs du système d’injection de sécurité.

Pendant cet arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a procédé à 3 journées d’inspection inopinée qui ont porté sur (consulter la lettre de suite de l’inspection) :

  • la qualité du suivi et du contrôle technique lors de la réalisation des contrôles des pénétrations de fond de cuve,
  • la gestion de l’inhibition de détecteurs incendie lors de la délivrance de permis de feu à des fins de meulage ou de soudage,
  • l’organisation mise en place pour prévenir l’introduction de corps migrants dans les circuits importants pour la sûreté,
  • le respect des dispositions de sécurité, de radioprotection et de propreté radiologique de divers chantiers dans le bâtiment réacteur et dans le bâtiment des auxiliaires nucléaires.

En outre, durant cet arrêt, un événement significatif pour la sûreté, de niveau 0, a été déclaré à l’ASN. Il porte sur une erreur d’interprétation d’une mesure de pression lors de la conduite du réacteur vers l’état d’arrêt à froid nécessaire à son déchargement en combustible. Cet évènement a conduit à une légère mise en dépression du circuit primaire pendant quelques heures, sans conséquence pour son intégrité.

L’Autorité de sûreté nucléaire considère toutefois que cet arrêt s’est correctement déroulé.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués pendant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné, le 16 mai 2012, son accord au redémarrage du réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Gravelines.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 17/03/2012

Date de redémarrage : 23/05/2012