Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 1

Publié le 20/09/2016

Le réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible le 13 août 2016 pour atteindre à nouveau sa puissance nominale le 16 septembre 2016.

Les principales activités réalisées par l’exploitant à l’occasion de cet arrêt et contrôlées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • le déchargement et le rechargement du combustible,
  • la maintenance et le contrôle de divers matériels et organes de robinetterie,
  • l’intégration de diverses modifications visant à améliorer l’état de sûreté des installations.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a procédé à 2 inspections inopinées qui se sont déroulées les 22 et 23 août 2016. Ces inspections ont permis d’examiner les conditions de réalisation des travaux, de sécurité et de radioprotection sur plusieurs chantiers (consulter la lettre de suites des inspections du 26 août 2016).

L’Autorité de sûreté nucléaire estime que l’arrêt s’est déroulé de manière correcte. Toutefois malgré le faible nombre de chantiers en cours lors des inspections précitées, les inspecteurs de l’ASN ont relevé plusieurs écarts nécessitant des actions correctives de la part de l’exploitant.

Après examen des résultats de contrôle et des travaux effectués pendant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 7 septembre  2016, en application de la décision n° 2014-DC-0444 du 15 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly.

Date de la dernière mise à jour : 20/09/2016

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 13/08/2016

Date de redémarrage : 16/09/2016