Déchets radioactifs et démantèlement

La gestion des déchets radioactifs

Centre de stockage de l'Aube

Les déchets radioactifs proviennent pour l'essentiel de l'industrie nucléaire. Pour le reste, ils sont issus de l'utilisation d'éléments radioactifs dans les hôpitaux, les universités, certaines industries non nucléaires, et des activités liées à la défense. Chaque type de déchets nécessite un traitement et une solution de gestion à long terme adaptés afin de maîtriser les risques présentés, notamment le risque radiologique. En France, chaque catégorie de déchets est gérée dans une filière particulière qui comprend une série d'opérations comme le tri, le traitement, le conditionnement, l'entreposage et éventuellement le stockage.

Environ 90% du volume des déchets radioactifs produits disposent d’ores et déjà de filières de gestion à long terme. Les autres déchets sont conditionnés et entreposés dans des installations sûres dans l'attente d'une solution de gestion à long terme. Fin 2007, on recensait 1121 sites sur lesquels se trouvaient des déchets radioactifs. Plus de 90% de la radioactivité de ces déchets est concentrée sur les sites de La Hague dans la Manche et dans une moindre mesure sur le site de Marcoule dans le Gard.

Le rôle de l'ASN

L'ASN élabore la réglementation relative à la gestion des déchets radioactifs, assure le contrôle de la sûreté des installations nucléaires de base à l'origine des déchets ou intervenant dans leur élimination et réalise des inspections chez les différents producteurs de déchets (EDF, Orano, CEA, hôpitaux, centres de recherche…) et auprès de l'ANDRA. Elle contrôle l'organisation générale mise en place par l'ANDRA pour l'acceptation des déchets des producteurs. Elle apprécie la politique et les pratiques de gestion des déchets des producteurs de déchets radioactifs.

Date de la dernière mise à jour : 03/04/2019