La radiographie industrielle - Gammagraphie et générateurs de rayons x

La radiographie industrielle est une méthode de contrôle non destructif par émission de rayons gamma ou X. Elle vise à détecter les éventuels défauts des pièces industrielles et ouvrages, en particulier des cordons de soudure, lors de leur fabrication ou lors d’opération de maintenance. Elle est employée dans des secteurs industriels variés : chaudronnerie, pétrochimie, aéronautique, installations nucléaires, travaux publics, armement…

Impliquer les donneurs d’ordre

Chartes régionales des bonne pratiques en radiographie industrielle

L’implication des donneurs d’ordre est primordiale pour appliquer au mieux le principe de justification et envisager des techniques alternatives à la radiographie industrielle.

Les ultrasons (mono-élément, multiéléments, TOFD) peuvent notamment être substitués aux rayonnements ionisants dans certains cas.

En 2005, l’ASN a invité professionnels et commanditaires d’essais non destructifs à justifier l’utilisation des rayonnements ionisants en application de l’article L1333-1 du Code de la santé publique.

Plusieurs actions ont été lancées, par la Confédération française pour les essais non destructifs (COFREND), mais également par l’Institut de Soudure (projet « ALTER X »), par le CETIM (projet « SOURCE ») et par la DCNS (projet « Manureva » ). Les travaux menés par la Cofrend avec les industriels et les syndicats professionnels ont donné lieu à des cahiers techniques de référence sur les modalités d’utilisation de la radiographie industrielle.

Date de la dernière mise à jour : 02/01/2014