La radiographie industrielle - Gammagraphie et générateurs de rayons x

La radiographie industrielle est une méthode de contrôle non destructif par émission de rayons gamma ou X. Elle vise à détecter les éventuels défauts des pièces industrielles et ouvrages, en particulier des cordons de soudure, lors de leur fabrication ou lors d’opération de maintenance. Elle est employée dans des secteurs industriels variés : chaudronnerie, pétrochimie, aéronautique, installations nucléaires, travaux publics, armement…

Les enjeux de radioprotection

Des procédés dangereux manipulés dans des conditions parfois difficiles

La gammagraphie met en œuvre des appareils mobiles contenant des sources radioactives scellées de haute activité (cobalt 60, iridium 192 ou sélénium 75). En fonction du radioélément employé et de son activité, les débits de dose peuvent atteindre plusieurs Grays par heure à un mètre de la source.

Les générateurs de rayons X présentent des débits de dose tout à fait comparables, voire supérieurs aux gammagraphes. En revanche, les avantages procurés par cette technologie sont notables en matière de radioprotection compte tenu de l’absence totale de rayonnements ionisants lorsque le matériel n’est plus sous tension.

L’ASN encourage le recours aux procédés de contrôle de non destructif n’utilisant pas de rayonnements ionisants (ultra-sons …). Si cela n’est pas techniquement possible, l’emploi de générateurs X ou de sources de sélénium 75 est à privilégier, car présentant des risques d’exposition moins importants que les sources habituellement mises en œuvre (cobalt 60 et iridium 192).

 

Date de la dernière mise à jour : 11/01/2016