Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

La radiographie industrielle - Gammagraphie et générateurs de rayons x

La radiographie industrielle est une méthode de contrôle non destructif par émission de rayons gamma ou X. Elle vise à détecter les éventuels défauts des pièces industrielles et ouvrages, en particulier des cordons de soudure, lors de leur fabrication ou lors d’opération de maintenance. Elle est employée dans des secteurs industriels variés : chaudronnerie, pétrochimie, aéronautique, installations nucléaires, travaux publics, armement…

Différentes utilisations de la radiographie industrielle

Différentes utilisations de la radiographie industrielle

L’Autorité de sûreté nucléaire est chargée du contrôle de la radiographie industrielle en vue de garantir la protection des travailleurs, du public et de l’environnement. Elle réalise chaque année plus de 100 inspections dans ce secteur.

La radiographie industrielle constitue un enjeu prioritaire en matière de radioprotection, au regard de la dangerosité des procédés, des conditions difficiles d’intervention sur les chantiers où une mauvaise manipulation des appareils est susceptible de conduire très rapidement à des conséquences économiques et sanitaires importantes. Des efforts sont encore à fournir pour réduire le nombre d’incidents et optimiser l’exposition des personnes.

Enjeux de radioprotection

La gammagraphie met en œuvre des appareils mobiles contenant des sources radioactives scellées de haute activité (cobalt 60, iridium 192 ou sélénium 75). En fonction du radioélément employé et de son activité, les débits de dose peuvent atteindre plusieurs Grays par heure à un mètre de la source.

Etat sectoriel de la radioprotection

L’ASN réalise plus de 100 inspections par an en radiographie industrielle pour vérifier sur le terrain le respect des exigences réglementaires relatives à la radioprotection.

Casemate et optimisation

Obstacles, tirs nocturnes, manque d’éclairage... les conditions d’intervention sur chantiers sont particulièrement accidentogènes. La casemate offre une meilleure protection biologique et facilite la gestion des risques, sous réserve d’en maîtriser les accès. Sa conception répond à des règles spécifiques selon la technique de radiographie utilisée, gammagraphie ou radiographie par rayons X.

Prévenir et déclarer les incidents

La radiographie industrielle représente pour les travailleurs ainsi que pour le public un risque majeur : par le nombre de tirs réalisés chaque année et par la puissance des sources manipulées.

Les formations règlementaires

Le Certificat d’aptitude à manipuler les appareils de radiologie industrielle (CAMARI) est obligatoire pour manipuler certains appareils. Ses conditions d’obtention ont été revues en 2007 en vue de renforcer les connaissances et les compétences des opérateurs.

Impliquer les donneurs d’ordre

L’implication des donneurs d’ordre est primordiale pour appliquer au mieux le principe de justification et envisager des techniques alternatives à la radiographie industrielle.

Date de la dernière mise à jour : 12/10/2017