Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Division de Lyon

NOUS CONTACTER

Division de Lyon
5, place Jules Ferry 69006 Lyon
 
Tél. : +33 (0)4 26 28 60 00
Fax : +33 (0)4 26 28 61 48
 
lyon.asn@asn.fr

La division de Lyon contrôle la sûreté nucléaire, la radioprotection et le transport de substances radioactives dans les 12 départements des régions Auvergne et Rhône-Alpes.

Les effectifs de la division de Lyon s’élèvent à 36 agents : la chef de division, 3 adjoints, 27 inspecteurs ainsi que 5 agents administratifs, placés sous l’autorité d’une déléguée territoriale.

Les installations contrôlées

Le parc d’activités et d’installations à contrôler par la division de Lyon comporte :

  • les centrales nucléaires du Bugey (4 réacteurs de 900 MWe), de Saint-Alban (2 réacteurs de 1 300 MWe), de Cruas-Meysse (4 réacteurs de 900 MWe) et du Tricastin (4 réacteurs de 900 MWe) exploitées par EDF ;
  • les usines de fabrication de combustibles nucléaires d’AREVA FBFC à Romans-sur-Isère ;
  • les usines du cycle du combustible nucléaire exploitées par AREVA et situées sur la plate-forme industrielle du Tricastin ;
  • la base chaude opérationnelle du Tricastin exploitée par EDF ;
  • le réacteur à haut flux de l’Institut Laue-Langevin à Grenoble ;
  • le réacteur 1 en démantèlement de la centrale nucléaire du Bugey exploité par EDF ;
  • l’installation de conditionnement et d’entreposage de déchets activés ICEDA en construction sur le site nucléaire du Bugey exploitée par EDF ;
  • le réacteur SUPERPHÉNIX en démantèlement à Creys-Malville exploité par EDF, ainsi que ses installations annexes ;
  • l’irradiateur IONISOS à Dagneux ;
  • l’usine de fabrication de combustibles nucléaires et l’atelier de pastillage d’AREVA SICN à Veurey-Voroize, en démantèlement ;
  • les réacteurs et usines du CEA à Grenoble, en démantèlement ;
  • le centre de recherche international du CERN situé à la frontière entre la Suisse et la France.

Les installations et les activités utilisant les rayonnements ionisants dans les secteurs médical, industriel et de la recherche :

  • 6 services de curiethérapie
  • 23 services de médecine nucléaire ;
  • 150 services de radiologie interventionnelle ;
  • 120 appareils de scanographie ;
  • 150 utilisateurs d’appareils de radiodiagnostic médical ;
  • environ 10 000 appareils de radiodiagnostic médical et dentaire ;
  • 700 structures vétérinaires (cabinets ou cliniques) ;
  • une trentaine d’agences de radiologie industrielle (nécessitant le certificat d’aptitude à manipuler les appareils de radiologie industrielle) ;
  • environ 600 utilisateurs d’équipements industriels ;
  • 100 unités de recherche ;
  • 3 sièges et 8 agences d’organismes agréés.

Date de la dernière mise à jour : 22/09/2017