La sûreté nucléaire et la radioprotection en Nord-Pas-de-Calais et Picardie en 2015 : l’ASN dresse un bilan globalement satisfaisant

Publié le 07/06/2016 à 15:30

Communiqué de presse

Les divisions de Lille et de Châlons-en-Champagne de l’ASN ont présenté, le 07 juin 2016, le bilan de leur action de contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en Nord-Pas-de-Calais et Picardie pour l’année 2015.

Cette conférence de presse fait suite à la présentation par le Collège de l’ASN de sonRapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2015, le 25 mai 2016, à l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST).

Au regard des 162 inspections réalisées en 2015, l’ASN considère que le niveau de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en Nord-Pas-de-Calais et Picardie est globalement satisfaisant. Toutefois, les résultats de son action de contrôle conduisent l’ASN à juger que des progrès doivent encore être réalisés.

"

Concernant la centrale nucléaire de Gravelines, l’ASN considère que les performances en matière de sûreté sont en retrait et que le site doit engager des actions notamment en matière de fiabilisation des pratiques, de rigueur d’exploitation, de détection rapide des écarts et d’application des consignes. L'ASN estime que ses performances en matière de radioprotection et de protection de l’environnement rejoignent globalement l’appréciation portée sur l’ensemble du parc EDF. L’ASN note une amélioration de l’état général des installations et demande que le site progresse dans la gestion de certains équipements liés à la protection de l’environnement.  

Concernant la société de maintenance nucléaire de Maubeuge (SOMANU), l’ASN considère que l’exploitation des installations est globalement satisfaisante. Des progrès ont été réalisés ces dernières années, notamment en matière de radioprotection. Cependant, l’ASN a identifié certains axes d’amélioration relatifs à l’augmentation de la dose reçue par les agents en raison de l’accroissement de l’activité, au suivi des contrôles des équipements, au traitement des écarts et à la gestion des transports de substances radioactives.

Dans le nucléaire de proximité (installations médicales, industrielles et de recherche), les divisions de Lille et de Châlons-en-Champagne ont réalisé 129 inspections et estiment que les résultats sont satisfaisants. L’ASN considère que la majorité des exploitants sont engagés dans une démarche de progrès sur les principaux enjeux liés à la protection contre les rayonnements ionisants. La vigilance de l’ASN est particulièrement axée sur les domaines à fort enjeux radiologiques, parmi lesquels la radiologie industrielle, la radiothérapie et la radiologie interventionnelle. Dans le domaine de la radiothérapie, l’ASN a été informée de 3 évènements de niveau 2 survenus sur des patients. Le secteur médical est confronté à la maîtrise du changement lors de la mise en place de nouvelles techniques en radiothérapie. Dans le domaine du transport de substances radioactives, l’ASN a été informée d’un événement de niveau 2 sur l’échelle INES lors du transport d’un gammagraphe.

Contacts :

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017