Rapports de l'ASN

Fruit d’un travail collectif d’analyse et de synthèse auquel participent toutes les entités de l’ASN, le Rapport de l’ASN sur l’état de la sûreté nucléaire et la radioprotection en France constitue un document de référence qui dresse chaque année un état des évolutions comme des difficultés constatées au sein des organismes contrôlés par l’ASN. Il permet d’élargir le champ de la réflexion aux projets et perspectives en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection en proposant des fiches synthétiques sur des sujets d’actualité ou à enjeux.

Dans le cadre de la démarche de l’ASN de rendre compte de ses activités, de ses missions et de l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, l’ASN remet chaque année son rapport au président de la République et au Gouvernement et le présente aux membres de l’OPECST, ainsi qu’aux autres parlementaires. Ces auditions, auxquelles la presse est conviée, se déroulent à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Le Rapport de l’ASN sur l’état de la sûreté nucléaire et la radioprotection en France est envoyé à près de 2 000 abonnés : représentants de l’administration, élus locaux, exploitants et responsables d’activités ou d’installations contrôlées, associations, syndicats professionnels, sociétés savantes, particuliers…

Depuis 1996, le rapport est traduit en anglais pour favoriser les échanges entre Autorités de sûreté nucléaire et informer les acteurs étrangers du secteur nucléaire et de la radioprotection (experts, membres d’organisations internationales, exploitants, chercheurs, journalistes, enseignants…).

Publié le 28/05/2020

Tous publics

La sûreté nucléaire et la radioprotection en France en 2019

Dans un contexte où le niveau de sûreté des installations nucléaires est resté globalement satisfaisant, l’année 2019 a été marquée par une plus grande prise de conscience, par les exploitants nucléaires, des défis auxquels ils sont confrontés collectivement. Le besoin de renforcement de la qualité des réalisations et de la rigueur professionnelle au regard de la sûreté est désormais largement partagé, ce qui est essentiel pour progresser. L’accroissement des contrôles ne peut pas être considéré comme une réponse appropriée. Il appartient donc aux exploitants, en tant que premiers responsables de la sûreté, de relever ces défis. Dans le domaine médical, la radioprotection des patients qui bénéficient d’actes diagnostiques ou thérapeutiques mettant en œuvre des rayonnements ionisants s’est maintenue à un bon niveau. Le nombre d’événements significatifs de radioprotection déclarés par les professionnels de santé est demeuré très faible en 2019 au regard du nombre d’actes réalisés sur les patients chaque année et de la complexité de certains de ces actes. Toutefois, une attention particulière doit être maintenue, en raison de la haute technicité de certains actes médicaux et de la chaîne d’acteurs impliqués.