Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Évaluations complémentaires de sûreté

L’ASN, en charge du contrôle des installations nucléaires françaises, a demandé le 5 mai 2011 aux exploitants d’engager des évaluations complémentaires de sûreté (ECS) de leurs installations à la suite de l’accident survenu au Japon le 11 mars 2011. Le processus, qui consiste en un retour d’expérience approfondi de cet événement, s’étalera sur plusieurs années, comme ce fut le cas après les accidents de Three Mile Island et de Tchernobyl.

Rapports de l'ASN

Retrouvez dans cette rubrique le rapport de l'ASN sur les évaluations complémentaires de sûreté (janvier 2012) ainsi que le plan d'action de l'ASN (décembre 2012).

Rapport de l'ASN - janvier 2012

L’ASN a rendu public son rapport sur les évaluations complémentaires de sûreté (ECS) menées à la suite de l’accident de Fukushima. André-Claude Lacoste, président de l’ASN, l’a remis le 3 janvier 2012 au Premier ministre.

Plan d’action de l’ASN - décembre 2012

Le 26 avril 2012, un an après la catastrophe de Fukushima, une déclaration conjointe de l’ENSREG et de la Commission européenne concluait l’exercice des tests de résistance (« stress-tests ») des centrales nucléaires européennes. Cette déclaration soulignait la nécessité de mettre en place un plan d’action global pour s’assurer que ces tests de résistance seraient suivis de mesures d’amélioration de la sûreté, à l’échelle nationale en particulier, et que celles-ci seraient mises en œuvre de manière cohérente. Les conclusions du Conseil européen des 28 et 29 juin 2012 ont confirmé le souhait qu’un tel plan d’action global voie le jour.

Date de la dernière mise à jour : 21/01/2014