Rapport de l'ASN 2020

4. Perspectives Tirant parti des enseignements liés aux deux périodes de confinement, l’ASN conduira des travaux pour consolider son mode de fonctionnement. Le premier visera à renforcer et actualiser son plan de continuité d’activité en dépassant le cadre du cas de la seule pandémie (rupture électrique, etc.). L’année 2021 sera également mise à profit pour renforcer les moyens informatiques, notamment en matière de visioconférence. Parallèlement, l’ASN commencera à opérer la transition vers un nouveau système d’information. Par ailleurs, l’ASN reprendra, si la situation sanitaire le permet, l’expérimentation en matière de télétravail fixe et flottant afin de redéfinir le partage entre les activités menées à distance et en présentiel, dans le respect de la qualité des missions à accomplir et de nature à préserver le collectif. Elle mettra à profit également l’année 2021 pour consolider les nouvelles modalités d’inspection ( in situ et à distance). Conformément à son Plan stratégique pluriannuel mais également en lien avec le retour d’expérience des périodes de confinement, l’ASN consolidera ses compétences, d’une part, en modifiant les modalités de fonctionnement de ses formations faisant place à plus d’évaluation et d’autoformation, d’autre part, en poursuivant sa politique de développement de postes séniors, qui ont vocation à être occupés par des agents ayant acquis une solide expérience professionnelle dans les domaines de la sûreté nucléaire et de la radioprotection ou y contribuant (fonctions support ou transverses). Suspendue en raison du contexte sanitaire, la demande de création d’un programme budgétaire unique dédié au contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection sera renouvelée par l’ASN. En matière de recherche, l’ASN mettra à profit les ressources budgétaires qui lui auront été accordées pour mener à bien des actions en cohérence avec les avis produits jusqu’à présent. En matière d’expertise, un travail sera conduit pour renouveler la convention liant l’ASN et son appui d’expertise, l’IRSN. Les groupes permanents d’experts poursuivront leur programme de travail en 2021. Les réunions seront maintenues et selon les conditions sanitaires, les modalités d’interaction et de contribution seront adaptées. Les mandats des GPMED et GPRADE sont prolongés jusqu’au 31 décembre 2021, et seront renouvelés en 2022. L’ASN entamera une réflexion stratégique en vue de l’élaboration au cours de l’année 2022 de son nouveau plan stratégique pluriannuel qui portera désormais sur une durée de 5 ans. 144 Rapport de l’ASN sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2020 02 – LES PRINCIPES DE LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE ET DE LA RADIOPROTECTION ET LES ACTEURS DU CONTRÔLE

RkJQdWJsaXNoZXIy NjQ0NzU=