Projet de guide de l’ASN sur la politique en matière de maitrise des risques et inconvénients des INB et le système de gestion intégrée des exploitants

Publié le 29/11/2019

  • Projet de guide

Thèmes :

  • Centrales nucléaires

Le projet de guide mis à la consultation du public formule les recommandations de l’ASN sur la politique en matière de maitrise des risques et inconvénients des INB et le système de gestion intégrée des exploitants prévus par le code de l’environnement.

Ces recommandations concernent toutes les INB, qu’elles soient en phase de conception, de construction, de mise en service, de fonctionnement, d’arrêt définitif, de démantèlement ou, pour les installations de stockage de déchets radioactifs, en phase de fermeture ou de surveillance.

Ce projet de guide s’inscrit dans le cadre des travaux de l’ASN destiné à intégrer dans le cadre réglementaire français plusieurs positions prises par l’association des chefs d’autorités de sûreté européennes (WENRA), en particulier les « niveaux de référence » pour les réacteurs existants.

Référence de la consultation [2019.11.64]

Modalités de la procédure de participation du public portant sur le projet de guide de l’ASN sur la politique en matière de maitrise des risques et inconvénients des INB et le système de gestion intégrée des exploitants

Le projet d’avis de l’ASN est mis à la consultation du public par voie électronique sur le site Internet de l’ASN pour une durée d’un mois à compter du 29 novembre 2019.

Les observations peuvent être faites par voie électronique sur le site Internet de l’ASN jusqu’à la date du 29 décembre 2019.

Les observations reçues feront l’objet d’une synthèse qui précisera notamment les suites données à la consultation.

Projet de décision

Date de la dernière mise à jour : 28/11/2019

Commentaires

  • le 30/11/2019 à 18:50 par E.Halgan

    Les problèmes du nucléaire n'ont rien à voir avec le management integré

    Bonjour,

    La plupart des problèmes pour lesquels l'ASN est intervenue dans la presse (cuve EPR, soudures EPR, digue du Tricastin, etc...) sont des problèmes techniques. La base des évènements déclarés ne montre pas de problème particulier de management chez les exploitants, pourquoi donc mettre
    le management intégré à la une ? Comment l'ASN justifie-t-elle de renforcer encore la complexité de la reglementation du système de management intégré
    (la lecture des textes est aussi abstraite et obscure qu'un grimoire) plutôt que se préocuper des problèmatiques techniques de terrain ?

    La vérité est que l'ASN est également touchée par la perte des compétences techniques. Elle perd ses compétences d'autant plus vite qu'elle a renoncé, au nom de l'indépendance, à sourcer des salariés du nucléaire. Elle contrôle une industrie qu'elle en connait plus.
    L'ASN est devenue inopérante et aveugle sur le plan technique et s'accroche aux branches du management intégré pour donner l'illusion qu'elle est encore utile à quelque chose.

    E. Halgan

Ajouter un nouveau commentaire

Pour ajouter un commentaire, merci de vous connecter ou de créer votre compte dans l'espace personnel