Décision n° 2016-DC-0578 de l’ASN du 6 décembre 2016

Publié le 15/12/2016

Décisions réglementaires de l'ASN

Thèmes :

  • Centrales nucléaires

Installations nucléaires :

  • Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire du Blayais - Réacteurs de 900 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Cattenom - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Chinon B - Réacteurs de 900 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Chooz B - Réacteurs de 1450 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Civaux - Réacteurs de 1450 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Cruas-Meysse - Réacteurs de 900 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - Réacteurs de 900 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Fessenheim - Réacteurs de 900 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire EPR de Flamanville - Réacteurs de 1600 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Gravelines - Réacteurs de 900 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Penly - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux - Réacteurs de 900 MWe - EDF

  • Centrale nucléaire du Tricastin - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Décision n° 2016-DC-0578 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 6 décembre 2016 relative à la prévention des risques résultant de la dispersion de micro-organismes pathogènes (légionelles et amibes) par les installations de refroidissement du circuit secondaire des réacteurs électronucléaires à eau sous pression.

En savoir plus

Cette décision a fait l'objet d'une consultation du public :

Consultation du public du 02/03/2015 au 04/05/2015

[2015-03-23]

Prévention des risques microbiologiques liés aux installations de refroidissement du circuit secondaire des réacteurs électronucléaires à eau sous pression

Dans le cadre du programme gouvernemental de prévention de la légionellose, l’Autorité de sûreté nucléaire, en liaison avec la Direction générale de la santé (DGS), a fixé en 2005 des niveaux à ne pas dépasser pour la concentration en légionelles dans les grandes tours aéroréfrigérantes (TAR) des circuits de refroidissement des centrales nucléaires, tours qui relèvent du régime des installations nucléaires de base (INB). Ce courrier précisait également les modalités de surveillance associées et celles à mettre en œuvre en cas de dépassement des niveaux fixés.

Date de la dernière mise à jour : 12/07/2017