N° 13 - Le REX à l'étranger

Publié le 05/04/2019

Pour les professionnels

La directive européenne 2013/59/Euratom du 5 décembre 2013 impose aux Etats membres de l’Union européenne de mettre en place un dispositif de retour d’expérience pour diffuser les enseignements tirés des événements de radioprotection déclarés aux Autorités. En France, ce dispositif était déjà en place et se traduit notamment par l’édition du présent bulletin « La sécurité du patient ».

Le groupe de travail pluridisciplinaire en radiothérapie a souhaité consacrer un numéro spécial du bulletin aux systèmes de déclarations et de retour d’expérience à l’étranger.

Pourquoi un retour d’expérience ? Quels sont les points forts des systèmes de déclarations existants ? Quelles sont les ressources en ligne susceptibles d’enrichir la démarche qualité des centres de radiothérapie ?

La rédaction vous invite à un tour du monde des principaux systèmes de déclaration internationaux, nord-américains et européens, sélectionnés pour leur valeur d’exemple ou pour l’intérêt de leurs publications. Au fil de nos entretiens, découvrez le choix de nos voisins belges d’un système standardisé d’enregistrement interne et d’analyse des événements indésirables, ou comment le comité de retour d'expérience de l’Institut Gustave Roussy intègre les enseignements internationaux dans ses travaux.

Les managers des systèmes de retour d’expérience convergent sur leur plus gros défi : convaincre les centres de radiothérapie de participer à un système d'apprentissage sur la base des incidents survenus. Et si la démarche sécurité de votre centre avait à y gagner ?

Date de la dernière mise à jour : 15/07/2019