La radiographie industrielle - Gammagraphie et générateurs de rayons x

La radiographie industrielle est une méthode de contrôle non destructif par émission de rayons gamma ou X. Elle vise à détecter les éventuels défauts des pièces industrielles et ouvrages, en particulier des cordons de soudure, lors de leur fabrication ou lors d’opération de maintenance. Elle est employée dans des secteurs industriels variés : chaudronnerie, pétrochimie, aéronautique, installations nucléaires, travaux publics, armement…

Prévenir et déclarer les incidents

La radiographie industrielle représente pour les travailleurs ainsi que pour le public un risque majeur : par le nombre de tirs réalisés chaque année et par la puissance des sources manipulées.

Chaque année, une dizaine d’incidents de radiographie industrielle est déclarée à l’ASN avec, pour les plus graves, un impact dosimétrique important, principalement sur les travailleurs, et des opérations lourdes et coûteuses de reprise de la source.

Les événements significatifs de radioprotection en radiographie industrielle concernent autant les tirs réalisés sur des chantiers que dans des casemates. Les causes identifiées par l’ASN sont principalement :

  • le non-respect des dispositions relatives au zonage (définition, surveillance) et des consignes d’accès associées (entre autres utilisation du radiamètre pour contrôler la position de la source de gammagraphie après un tir),
  • l’utilisation de matériel non autorisé ou dégradé,
  • le mauvais aménagement des casemates.

Quelques principes de précaution importants à rappeler :

  • Le matériel doit être correctement entretenu, y compris au niveau des accessoires.
  • Le rechargement des appareils doit être exclusivement réalisé par les fournisseurs.
  • Le blocage de la source radioactive dans une gaine d’éjection en dehors de sa position de sécurité constitue un événement significatif de radioprotection : la déclaration doit être transmise à la division de l’ASN et le fournisseur immédiatement contacté.
     
Guide de l'ASN n°11

Cette situation requiert une intervention préalablement préparée et réalisée par des spécialistes avec des moyens adaptés.Toute tentative de fonctionnement forcé peut aggraver la situation et nécessiter des moyens plus importants pour neutraliser le matériel.

Les opérateurs sont tenus à une obligation de déclaration des incidents, anomalies et expositions anormales des personnes à la division territoriale compétente de l’ASN sans délai.

La déclaration des événements significatifs alimente une démarche de prévention continue permettant d’identifier les risques, d’analyser les dysfonctionnements et d’améliorer les pratiques professionnelles.

Date de la dernière mise à jour : 02/01/2014