L'information en cas de crise

En cas d'accident dans une installation nucléaire, l'industriel comme les pouvoirs publics ont un devoir d'information des populations.

Le préfet informe la population sur les mesures de protection qu'il a décidé de mettre en œuvre (mise à l'abri, prise de comprimés d'iode, évacuation) et sur les comportements que la population affectée par l'accident doit adopter. La préfecture met un numéro d'appel à disposition du public pour renseigner toutes personnes sur la situation et la conduite à tenir. Ce numéro d'appel sera communiqué à la population concernée en cas d'accident.

L'Autorité de sûreté nucléaire, quant à elle, informe, de manière indépendante de l'industriel, le public ainsi que le gouvernement de l'analyse qu'elle fait de la situation et des conseils qu'elle est amenée à donner au préfet pour protéger les populations.

De son côté l'industriel informe, par le biais des médias, les populations sur l'état des installations accidentées et l'évolution prévisible de la situation. De plus, les médias, notamment les radios locales, diffuseront, à mesure de l'évolution de la situation, des informations concernant la protection de l'environnement et des populations.

Comme l'ensemble des informations concernant l'état de l'installation accidentée, les mesures de protection des populations seront annoncées par la préfecture, celle-ci mettant aussi un numéro d'appel à disposition du public pour tous renseignements sur les comportements à adopter. De plus, des véhicules diffuseront le message d'alerte à l'ensemble des populations environnantes de l'installations accidentée. Pour les installations équipées de sirènes, le déclenchement de celles-ci signifie que les populations doivent se mettre à l'abri et à l'écoute.

Pour veiller à la bonne gestion de la crise en cas d'accident sur une installation nucléaire, il est demandé à la population de ne pas encombrer le réseau téléphonique. De plus, pour ne pas déranger les équipes gérant la crise, il est recommandé aux familles des membres de ces équipes de ne pas chercher à les joindre.