Séminaire international post-accidentel nucléaire du 6 et 7 décembre 2007

 Présentation du séminaire

L'ASN a organisé, les 6 et 7 décembre 2007 à Paris, un séminaire international sur les actions à entreprendre pour assurer la gestion des conséquences d'un éventuel accident nucléaire. Ce séminaire a permis de réunir les différents experts concernés par le sujet, de confronter les premiers éléments de doctrine aux expériences et réflexions internationales disponibles. Les questions méritant d'être approfondies ont ainsi pu être identifiées, dans une perspective d'anticipation et de planification des mesures opérationnelles.

Ce séminaire s'est appuyé sur les travaux du Comité directeur pour la gestion de la phase post-accidentelle d'un accident nucléaire (CODIRPA) mis en place en 2005 par l'ASN. Les différents groupes de travail du CODIRPA ont exposé une synthèse de leurs réflexions.

Objectifs

Ce séminaire s'inscrit dans le programme de développement d'une doctrine française dans le domaine du post-accidentel nucléaire. Il permet de poursuivre le programme CODIRPA de l'ASN et de l'enrichir des échanges consolidés par ces deux journées de travail.

Participants

Ce séminaire s'adressait aux participants du CODIRPA et aux projets internationaux qui visent à développer des programmes de réhabilitation des territoires contaminés (EURANOS, CORE…), ainsi que les personnes sensibilisées à cette problématique qui pourraient être impliquées dans le processus de réhabilitation (pouvoirs publics, associations…), tant en France qu'à l'étranger.

Programme du séminaire

Le séminaire s'est articulé autour de cinq sessions :

  • les programmes nationaux et internationaux de préparation au post-accident nucléaire ;
  • la gestion des territoires ruraux en situation post-accidentelle ;
  • la protection des populations et le suivi sanitaire en situation post-accidentelle ;
  • l'indemnisation ;
  • le passage à la pratique et implication des parties prenantes.

 A l'issue de ce séminaire, André-Claude Lacoste, président de l'ASN, a précisé les suites attendues de ces travaux en 2008 :

  • Début 2008, l'ASN remettra au gouvernement un rapport d'étape décrivant les premiers éléments de doctrine à mettre en oeuvre pour gérer au mieux la situation post-accidentelle et précisant les actions de préparation à engager dès à présent ;
  • chaque groupe de travail poursuivra ses travaux, d'une part, en approfondissant les questions identifiées pendant la première phase de travaux du CODIRPA et, d'autre part, en prenant en compte de nouveaux scénarios d'accident ;
  • certains éléments de doctrine pourront être testés lors des exercices nationaux organisés par l'ASN ;
  • une concertation avec les parties prenantes sera engagée au niveau local afin de confronter la doctrine élaborée dans le cadre des travaux du CODIRPA avec les réalités de terrain.
Introduction

La session introductive a pour objectif de situer les travaux du CODIRPA dans le contexte des programmes menés au niveau international et des travaux nationaux de préparation au "post-accident nucléaire".

Gestion des territoires ruraux

Cette session est consacrée à la gestion des productions agricoles en situation post-accidentelle en abordant les thématiques de la caractérisation de l'environnement, de la vie dans les territoires, de la commercialisation des denrées et enfin de la gestion des déchets.

Protection de la population et suivi sanitaire

La deuxième session traite de la protection des populations, tant au niveau des actions à mettre en oeuvre au moment de la levée de la mise à l'abri, que des actions de réduction de la contamination en milieu bâti et du suivi sanitaire envisagé.

Passage à la pratique et implication des parties prenantes

Cette session est consacrée au rôle des collectivités territoriales, des associations, des médias et à l'organisation des pouvoirs publics.

L'indemnisation

La troisième session aborde le sujet majeur de l'indemnisation au travers des réflexions en cours au CODIRPA mais aussi à l'AEN.

Date de la dernière mise à jour : 27/03/2014