La distribution de comprimés d’iode stable

EN SAVOIR PLUS

Parlons sûreté nucléaire et radioprotection : les comprimés d'iode

Lancer la vidéo

En 2016, l'ASN pilote une nouvelle campagne de distribution de comprimés d'iode auprès des populations riveraines des centrales nucléaires.

De la conception des centrales nucléaires à leur exploitation, tout est mis en œuvre pour prévenir un accident ; pour protéger la population, le devoir des pouvoirs publics est néanmoins d’anticiper une telle éventualité.

La prise d’iode stable (iodure de potassium), associée à la mise à l’abri, est un moyen de protéger efficacement la thyroïde contre les effets des rejets d’iode radioactif qui pourraient intervenir en cas d’accident nucléaire.

Les campagnes de distribution

En France, le gouvernement a décidé depuis 1997 d’organiser des distributions de comprimés d’iode pour les populations résidant autour des installations nucléaires concernées. Depuis 1997, la distribution d’iode a été renouvelée régulièrement en 2000, 2005 et 2009. La prochaine campagne a lieu en 2016.

Les comprimés sont distribués de façon préventive autour des installations présentant un risque d’émission d’iodes radioactifs (centrales nucléaires, réacteurs de recherche et certaines installations de la défense), dans un rayon de planification défini dans les plans ORSEC-PPI (rayon variant de 500 mètres à 10 km) ; cette distribution permet de répondre à des évènements à déroulement rapide.

Les zones situées autour des centrales nucléaires

Carte des installations nucléaires civiles concernées par la distribution de comprimés d'iode stable

Et au-delà ?

Au-delà de ces zones, l’État a constitué des stocks et des circuits  de distribution pour être en mesure de protéger la population se trouvant en dehors des périmètres définis autour des installations nucléaires. Il s’agit de couvrir les besoins de la population française en cas de risque d’exposition à l’iode radioactif.

Date de la dernière mise à jour : 30/06/2017