La gestion des conséquences de l'accident de Tchernobyl. Perspective thématique

Vingt ans après l'accident de Tchernobyl (1986), le projet PAREX a permis de revenir sur l'ensemble de la gestion post-accidentelle en Biélorussie.

Le projet ETHOS 2

Le séminaire de Stolyn

A la demande des administrations biélorusses locales (Comité Exécutif du district de Stolyn) et nationales (Comité Tchernobyl), le projet ETHOS 2 est mis en œuvre en 2000 et 2001 dans cinq villages du district de Stolyn : Bélaoucha, Gorodnaya, Térébéjov, Rétchitsa et Olmany.

L'objectif d'ETHOS 2 est d'étendre l'approche ETHOS à d'autres villages du district en s'appuyant sur les professionnels locaux des villages (dosimétristes, personnel médical, employés de kolkhoze, enseignants). Quatre réseaux de professionnels locaux sont ainsi constitués dans les domaines de la santé, de la pédagogie, de l'agriculture et de la dosimétrie. Ces réseaux ont rassemblé environ 80 personnes.
Dans les cinq villages participant au projet, ces réseaux de professionnels ont mis en place des projets pratiques en appliquant la méthode développée à travers ETHOS.

Ils ont été soutenus dans cette démarche d'animation et de médiation par plusieurs instituts scientifiques biélorusses qui ont apporté l'expertise technique nécessaire : le Centre Régional de Pinsk pour la Recherche sur la Réhabilitation Radiologique, l'Institut de Recherche Biélorusse en Science des Sols et en Agrochimie et l'Université de Brest (Biélorussie).

Dans le projet ETHOS 2, le rôle de l'équipe d'experts français est différent du rôle joué dans le projet ETHOS. En effet, ils n'ont plus directement un rôle d'animation de projets mais forment et aident les professionnels locaux à animer et mettre en œuvre des projets pratiques dans les villages :

  • l'amélioration de la situation radiologique des enfants et le suivi de leur protection radiologique,
  • la production et la commercialisation de produits alimentaires de bonne qualité radiologique dans le circuit de production privée,
  • le développement d'une culture du risque radiologique pratique au sein de la jeunesse par l'école,
  • le développement de moyens opérationnels de mesure radiologique.

Le projet ETHOS 2 a montré la faisabilité du transfert de la méthode ETHOS vers des professionnels biélorusses.

Il s'est achevé par l'organisation d'un Séminaire International les 15 et 16 Novembre 2001 à Stolyn en présence des autorités biélorusses et de nombreuses organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales. Ce séminaire a permis de faire partager l'expérience des projets ETHOS et ETHOS 2. Une déclaration commune a été adoptée par les participants à l'issue du séminaire. Cette déclaration a débouché sur la préparation (2002-2003) puis la mise en œuvre (à partir d'octobre 2003) d'un cadre de coopération internationale adapté aux enjeux de la réhabilitation des conditions de vie dans les territoires contaminés : le programme CORE.

Date de la dernière mise à jour : 18/01/2014