La gestion des conséquences de l'accident de Tchernobyl. Perspective thématique

Vingt ans après l'accident de Tchernobyl (1986), le projet PAREX a permis de revenir sur l'ensemble de la gestion post-accidentelle en Biélorussie.

Les engagements de l'équipe ETHOS envers les habitants d'Olmany

Discussions entre des membres de l'équipe ETHOS et des villageois

La première rencontre entre l'équipe ETHOS et les habitants d'Olmany en juillet 1996 donne lieu à des échanges sur les objectifs du projet et le positionnement des membres de l'équipe du projet. Les principales questions posées par les habitants d'Olmany sont :
"Pouvons-nous vivre ici ?", “Est-ce dangereux ?“, "Vous-mêmes, auriez-vous envie de vivre ici ?" et "Qu'est-ce que votre travail va concrètement changer pour nous ?".

Ces questions amènent les membres de l'équipe ETHOS à prendre trois engagements envers les habitants d'Olmany :

  • La contamination du territoire (attestée par la loi) entraîne un risque, qui justifie en particulier le classement du village en zone de relogement volontaire. L'équipe ETHOS a pour vocation d'aider les personnes qui désirent évaluer la situation de contamination de l'environnement et d'exposition des personnes. Elle ne peut (ni ne veut) prendre à la place des habitants la décision de partir ou de rester à Olmany. Elle accepte en revanche de contribuer à identifier avec la population des moyens d'amélioration des conditions de vie de ceux qui font le choix de vivre dans ce territoire.

    L'équipe ETHOS s'engage à travailler dans le village d'Olmany pendant 3 ans. L'équipe ETHOS effectuera ainsi 12 missions à Olmany de 1996 à 1999.

  • Les objectifs du travail de l'équipe ETHOS seront fixés par les habitants du village et viseront à obtenir des améliorations pratiques des conditions de vie des habitants du village d'Olmany pendant les 3 années du projet.

Date de la dernière mise à jour : 18/01/2014