La gestion des conséquences de l'accident de Tchernobyl. Perspective thématique

Vingt ans après l'accident de Tchernobyl (1986), le projet PAREX a permis de revenir sur l'ensemble de la gestion post-accidentelle en Biélorussie.

Les différents acteurs

Une habitante d'Olmany mesure la radioactivité dans sa maison

Différents projets et études relatifs à la gestion post-accidentelle de Tchernobyl et aux modes d'intervention dans ce contexte ont été menées en Ukraine et en Biélorussie depuis 1992 (projet JSP2, projets ETHOS 1 et 2, programme CORE, ...).
 
Ils ont permis dans un premier temps de mettre en évidence les difficultés auxquelles sont confrontés les formes traditionnelles d'action publique face à la complexité de la situation post-accidentelle de Tchernobyl (projet JSP2 et projets ETHOS). Des actions visant à apporter des éléments de réponse aux difficultés observées (projets ETHOS et programme CORE) ont ensuite été développées.
 
Leur objectif a été d'améliorer la protection radiologique et les conditions de vie des personnes dans les territoires contaminés en développant des stratégies complémentaires de l'action traditionnelle des autorités. Pour ce faire, de nouveaux modes d'action ont été développés, fondés sur un partenariat entre les divers acteurs (publics et privés, locaux, régionaux, nationaux et internationaux) concernés.

Réhabilitation des conditions de vie

Dans un contexte où 1,5 million de personnes vivent dans les territoires contaminés, il apparaît nécessaire d'initier également une réflexion sur les conditions de vie de ces populations. Cette réflexion, menée dans le cadre du projet JSP2, sera à la source du projet européen Ethos mis en oeuvre en Biélorussie entre 1996 et 2001.

Programme CORE

En 2003, le programme CORE (COopération pour la REhabilitation des conditions de vie dans les territoires contaminés de Biélorussie) a mis en place des structures de coordination et d'intégration originales.

Séminaire de Gomel en 2005

Deux ans après le début du programme CORE, un premier retour d'expérience du programme CORE a été organisé sous la forme d'un séminaire organisé à Gomel du 26 au 28 octobre 2005. Ce séminaire a rassemblé environ 80 participants.

Principales étapes du projet ETHOS

Les projets ETHOS et ETHOS 2 ont été mis en oeuvre entre 1996 et 2001. Ils visaient à améliorer la protection radiologique des personnes dans les territoires contaminés en développant des stratégies complémentaires de l'action des autorités.

Témoignage de Zoia Trafimchik

Cette jeune linguiste biélorusse a occupé, à partir de 1992, des postes à responsabilité au coeur du dispositif de prise en charge des conséquences de Tchernobyl. Zoia Trafimchik livre ici sa propre expérience de la catastrophe et ses réflexions sur son engagement de 15 ans au sein du Comité Tchernobyl, puis du programme CORE.

Date de la dernière mise à jour : 25/03/2014