La gestion des conséquences de l'accident de Tchernobyl. Perspective historique

Vingt ans après l'accident de Tchernobyl (1986), le projet PAREX a permis de revenir sur l'ensemble de la gestion post-accidentelle en Biélorussie.

La problématique agricole et le projet CORE Agri

Tri de la récolte de pommes de terre dans un village du district de Stolyn

Les territoires biélorusses contaminés à la suite de l'accident de Tchernobyl (plus d'un million d'hectares contaminés par le Césium 137 et environ 500 000 d'hectares contaminés par le Strontium 90) sont pour la plupart des territoires ruraux. L'importance de la dimension agricole dans le contexte post-accidentel biélorusse a entraîné le développement du projet “CORE Agri” en 2001, dès la fin du projet Ethos. Le projet CORE Agri s'adresse aux habitants des territoires contaminés qui mènent une activité agricole privée à des fins d'autoconsommation ou d'amélioration de leur revenu. Il vise l'amélioration de leur production tant du point de vue économique que du point de vue de la qualité des produits (notamment leur concentration en radionucléides). Initié dans le district de Stolyn, le projet a été ensuite étendu aux districts de Braguin, Tchetchersk et Slavgorod. Le projet concerne plus de 500 agriculteurs de ces districts. Le projet CORE Agri associe :

  • des partenaires locaux : agriculteurs et entrepreneur privés, autorités des districts, etc. ;
  • nationaux : Instituts scientifiques biélorusses, Comité Tchernobyl, BelarusBank, etc. ;
  • internationaux : Fondation pour l'Epanouissement et le Renouveau de la Terre (FERT), Institut des Stratégies Patrimoniales de l'Institut National d'Agronomie Paris-Grignon, Centre National Interprofessionnel de l'Economie Laitière, Institut de l'Elevage, Fédération Nationale des Producteurs de Lait, Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires de l'ONU, Ministère français des Affaires Etrangères, etc.
Contexte du projet CORE Agri

Dans le domaine agricole, le contexte biélorusse est marqué par la coexistence de deux systèmes de production très différents.

Principes méthodologiques

Le projet CORE Agri a pour objet de soutenir le développement économique des districts de Stolin, Slavgorod, Chechersk et Bragin en aidant les agriculteurs et entrepreneurs ruraux à réaliser leurs initiatives productives et à en améliorer les performances.

Actions développées

Le projet CORE Agri développe différentes actions complémentaires. Ces actions s'inscrivent dans un dispositif évolutif, fondé sur l'initiative et l'engagement des acteurs. L'objectif visé est de créer les conditions d'une prise en charge par les agriculteurs du pilotage et du développement du dispositif de soutien aux activités agricoles privées. Ces actions sont menées par les opérateurs internationaux du projet (l'association FERT) et l'équipe biélorusse de facilitation technique et stratégique mise en place au niveau national et local.

Les enseignements du projet CORE agri

Le projet CORE Agri est toujours en cours. Il a cependant déjà permis d'atteindre des résultats probants tant au plan technique que sanitaire et économique. La charge en Césium 137 diminue de 20 à 30 % en moyenne du fait de l'utilisation de nouvelles techniques agricoles.

Date de la dernière mise à jour : 23/08/2018