La gestion des conséquences de l'accident de Tchernobyl. Perspective historique

Vingt ans après l'accident de Tchernobyl (1986), le projet PAREX a permis de revenir sur l'ensemble de la gestion post-accidentelle en Biélorussie.

Les principales étapes du projet ETHOS

Une habitante d'Olmany mesure la radioactivité dans sa maison

Les projets ETHOS et ETHOS 2 ont été mis en oeuvre entre 1996 et 2001. Ils visaient à améliorer la protection radiologique des personnes dans les territoires contaminés en développant des stratégies complémentaires de l'action des autorités.

Dans le cadre du projet ETHOS (1996-1999), une approche pratique de la radioprotection, où la population joue un rôle actif, a été développée avec les habitants du village biélorusse contaminé d'Olmany. Le projet ETHOS 2 (2000-2001) a permis de montrer la faisabilité du transfert de cette approche dans quatre autres villages du district de Stolyn.

Les projets ETHOS et ETHOS 2 ont été mis en oeuvre par une équipe interdisciplinaire impliquant quatre organismes scientifiques français :

  • le Centre d'étude sur l'Evaluation de la Protection dans le domaine Nucléaire (CEPN) ;
  • l'Institut National d'Agronomie de Paris-Grignon (INAPG) ;
  • l'Université de Technologie de Compiègne (UTC) ;
  • le groupe de recherche MUTADIS qui a assuré la coordination de ces deux projets.

Les projets ETHOS et ETHOS 2 ont été soutenus par la Direction Générale de la Recherche de la Commission Européenne. Le projet ETHOS 2 (1999-2001) a également reçu le soutien de plusieurs autres institutions, dont l'Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire (IPSN).

Le contexte du projet ETHOS

A partir des années 1992-1993, la stratégie post-accidentelle biélorusse est confrontée à des difficultés nouvelles. Cette stratégie repose notamment sur l'arrêt des productions agricoles privées et sur une gestion directe du secteur agricole par l'Etat à travers les exploitations agricoles publiques (kolkhozes et des sovkhozes).

Les principales caractéristiques de l'approche ETHOS

Le projet ETHOS a développé une approche originale fondée sur l'implication de la population dans l'évaluation et la gestion de la situation radiologique.

Les engagements de l'équipe ETHOS envers les habitants d'Olmany

La première rencontre entre l'équipe ETHOS et les habitants d'Olmany en juillet 1996 donne lieu à des échanges sur les objectifs du projet et le positionnement des membres de l'équipe du projet.

Les étapes de la méthode ETHOS

Au début du projet, des groupes de villageois intéressés ont été formés. La discussion entre l'équipe ETHOS et ces groupes a permis d'identifier des objectifs prioritaires d'amélioration concrète des conditions de vie dans le village.

Les projets pratiques issus d'ETHOS

Entre 1996 et 1999, 6 projets pratiques ont été mis en oeuvre avec les habitants d'Olmany dans le cadre du projet ETHOS.

Projet ETHOS 2

A la demande des administrations biélorusses locales (Comité Exécutif du district de Stolyn) et nationales (Comité Tchernobyl), le projet ETHOS 2 est mis en oeuvre en 2000 et 2001 dans cinq villages du district de Stolyn : Bélaoucha, Gorodnaya, Térébéjov, Rétchitsa et Olmany.

Date de la dernière mise à jour : 23/08/2018