La gestion des conséquences de l'accident de Tchernobyl. Perspective historique

Vingt ans après l'accident de Tchernobyl (1986), le projet PAREX a permis de revenir sur l'ensemble de la gestion post-accidentelle en Biélorussie.

Les conditions de vie dans les territoires contaminés

Labour à Olmany

En 1994, des enquêtes de terrain sont menées dans le district biélorusse de Tchetchersk, situé dans les zones contaminées (zone d'exclusion, zone de relogement obligatoire, zone de relogement volontaire). Elles reposent sur une centaine d'entretiens auprès des populations, des professionnels locaux et des responsables territoriaux.

Ce travail est mené dans le cadre du projet de recherche JSP-2 (Joint Study Project 2), qui fait partie d'un important programme de coopération scientifique entre le Communauté Economique Européenne et la Communauté des Etats Indépendants (ex-URSS).

Les résultats de ces enquêtes de terrain ont permis d'évaluer les conditions de vie dans les territoires contaminés et les réactions de la population face au nouveau système de gestion post-accidentel mis en place à partir de 1991.

Le contexte local dans le district de Tchetchersk

Le district biélorusse de Tchetchersk est situé à environ 250 kilomètres au Sud-Ouest de la capitale, Minsk, et à environ 180 km au Nord de Tchernobyl. Ce district a une superficie d'environ 120 000 ha, dont environ 50 000 ha de terrains agricoles.

Partir ou rester : un choix difficile dans les zones de relogement volontaire

Le système de gestion post-accidentel mis en place en 1991 en Biélorussie donne une visibilité nouvelle à la situation de contamination des territoires à travers leur statut légal.

La contamination et la protection radiologique dans la vie quotidienne

En 1994, pour les populations des territoires contaminés, la contamination est devenue une donnée de la vie quotidienne.

La place de la santé dans les préoccupations des habitants

En 1994, à Tchetchersk, la contamination est intégrée à la vie quotidienne. Dans ce contexte la santé n'est plus la préoccupation prépondérante des habitants.

Date de la dernière mise à jour : 23/08/2018