La gestion des conséquences de l'accident de Tchernobyl. Perspective historique

Vingt ans après l'accident de Tchernobyl (1986), le projet PAREX a permis de revenir sur l'ensemble de la gestion post-accidentelle en Biélorussie.

Chronologie générale de 1986 à 2006

Résumé de la période de l'explosion et incendie du quatrième réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl à 2006

26 avril 1986 :

Explosion et incendie du quatrième réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl

27 avril 1986 :

Evacuation de la ville de Prypiat

29 avril 1986 :

Le nuage radioactif atteint la France

2 mai 1986 :

Evacuation des localités situées dans un rayon de 30 kilomètres autour de la centrale nucléaire

2 mai 1986 :

Premières distributions d'iode stable à des fins prophylactiques

5 mai 1986 :

Premières restrictions de consommation pour les aliments contaminés en iode-131

Mai 1986 - 1990 :

Mobilisation de plusieurs centaines de milliers de liquidateurs

9 mai 1986 :

Fin de l'incendie à la centrale nucléaire de Tchernobyl et diminution de l'intensité des rejets

12 mai 1986 :

Limite de dose annuelle fixée à 100 mSv

Mai 1986 :

Premiers critères de zonage établis en fonction du débit de dose

30 mai 1986 :

Premières restrictions de consommation pour des aliments contaminés par des émetteurs

Fin mai 1986 :

Fin des rejets

Fin mai 1986 :

Première carte de contamination des sols en césium-137

Mai - Novembre 1986 :

Construction du sarcophage

Juin - Octobre 1986 :

Travaux hydrologiques sur le Prypiat et le Niepr

Juillet 1986 :

Premier zonage établi en fonction du niveau de contamination en césium-137

Août 1986 :

Définition de la zone d'exclusion

Août 1986 :

Réunion d'experts techniques pour l'analyse de l'accident de Tchernobyl organisée par l'AIEA (Vienne) - premier bilan sanitaire

Juillet 1988 :

Limite de dose annuelle fixée à 25 mSv pour 1988 et 1989

Novembre 1988 :

Elaboration par l'URSS d'une "conception des conditions de vie en sécurité" - "conception des 350 mSv" soit 5 mSv pendant 70 ans

Octobre 1989 :

Demande officielle de l'URSS à l'AIEA pour une évaluation internationale des conséquences radiologiques de l'accident et les mesures de protection

1989 :

Alerte par les experts biélorusses de l'émergence de pathologies de la thyroïde dues à l'accident

Avril 1990 :

Abandon du concept des 350 mSv

1990-1991 :

Projet international de l'AIEA
Séminaire de présentation des résultats du projet international de l'AIEA (mai 1991 - Vienne)

11 septembre 1990 :

Création d'un Comité d'Etat en Biélorussie pour assurer la responsabilité du suivi de la gestion post-accidentelle (Comité Tchernobyl) dont le Président est Vice Premier Ministre

Juillet 90 :

La Biélorussie déclare sa souveraineté dans le cadre de l'URSS suite à une série de manifestations de la population

24 août 1991 :

Proclamation de l'indépendance de l'Ukraine

25 août 1991 :

Proclamation de l'indépendance de la Biélorussie

8 décembre 1991 :

Eclatement du bloc de l'URSS,

 Signature du traité de Minsk par les 3 républiques de Biélorussie, Russie et Ukraine et création de la CEI

22 Février 1991 :

Vote de la 1ère loi biélorusse "Sur la protection sociale des citoyens suite à la catastrophe de Tchernobyl"

27 février 1991 :

Vote de la 1ère loi ukrainienne "Sur le statut légal des territoires contaminés"

28 février 1991 :

Vote de la 2ème loi ukrainienne "Sur la protection sociale des citoyens suite à la catastrophe de Tchernobyl"

Mai 1991 :

Vote des premières lois russe et soviétique "Sur la protection sociale de la population"

12 novembre 1991 :

Vote de la 2ème loi biélorusse "Sur le statut légal des territoires contaminés"

23 septembre 1994 :

Le Comité Tchernobyl devient simple comité de la République

1991-1995 :

Projet de recherche conjoint CEI-CE "Collaboration scientifique internationale sur les conséquences de l'accident de Tchernobyl"

1992 :

Amendement de la loi russe de 1991 "Sur la protection sociale de la population", augmentation des privilèges et des compensations accordés aux habitants des territoires contaminés

Juillet 1992 :

Premier programme d'Etat de la République de Biélorussie sur la minimisation des conséquences de la catastrophe de Tchernobyl pour les années 1993-1995 et jusqu'en 2000

Mai 1993 :

Projet biélorusse à Tcherchersk "Evaluation globale, sociale, économique, radiologique et écologique des territoires du district de Tcherchersk afin d'élaborer des propositions pour une utilisation rationnelle des forces productives"

1994 :

Reconnaissance par la communauté scientifique internationale de l'émergence de pathologies de la thyroïde dues à l'accident

13 février 1995 :

Le Comité Tchernobyl est transformé en Ministère des Situations d'Urgence et de la Protection de la Population contre les Conséquences de la Catastrophe de Tchernobyl.

Septembre 1995 :

Second programme d'Etat de la République de Biélorussie pour minimiser et "surmonter" les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl pour la période 1996-2000

Mars et Avril 1996 :

Conférences internationales à Minsk organisée par la CE et à Vienne par l'AIEA et l'OMS à l'occasion du 10ème anniversaire de la catastrophe

Mai 1996 :

Première mission dans le cadre du Projet ETHOS I (1996-1998)

Novembre 1997 :

Conférence internationale sur la gestion du sarcophage et son devenir

11 septembre 1998 :

Création d'un nouveau Comité Tchernobyl placé sous la responsabiluté du Ministère des Situations d'Urgence

Janvier 2000 :

Lancement du projet ETHOS II (1999- 2001)

Décembre 2000 :

Fermeture définitive de la centrale nucléaire de Tchernobyl

Janvier 2001 :

Troisième programme d'Etat de la République de Biélorussie pour "surmonter" les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl pour les années 2001-2005 et jusqu'en 2010

Avril 2001 :

Adresse de Kofi Annan aux Etats membres, aux ONG et à chacun de "ne jamais oublier Tchernobyl"

Avril 2001 :

Rapport conjoint CE/OCHA/OMS "15 years after the Chernobyl accident: lessons learned": 1800 enfants atteints d'un cancer de la thyroïde, pas de preuve quant à l'émergence d'autres cancers

Mai 2001 :

Mission des ambassadeurs de l'UE dans les territoires contaminés
"La phase de consolidation du sarcophage et de collecte des données scientifiques doit maintenant déboucher sur une nouvelle étape orientée vers la réhabilitation des zones contaminées"

24 septembre 2001 :

Le Comité Tchernobyl est placé sous la responsabilité du Conseil des Ministres

Décembre 2001 :

"Déclaration de Stolyn" (à l'occasion du séminaire international du projet ETHOS)

Janvier 2002 :

Rapport conjoint PNUD - UNICEF "The human consequences of the Chernobyl nuclear accident : a strategy for recovery"

Juillet 2002 :

Rapport de la Banque Mondiale "Biélorussie: bilan des conséquences de l'accident de Tchernobyl et actions pour les atténuer"

Mai 2003 :

 Deuxième mission des Ambassadeurs de l'UE dans les territoires contaminés

Octobre - Décembre 2003 :

Premières signatures de la Déclaration de Principes du Programme CORE

Septembre 2005 :

Forum Tchernobyl et rapport conjoint PNUD/AIEA/OMS "Chernobyl's legacy: health, environmental and socio-economic impacts and recommendations to the governments of Belarus, the Russian Federation and Ukraine" : 4000 enfants atteints d'un cancer de la thyroïde, 4000 autres cancers attendus chez les liquidateurs et les habitants des territoires contaminés

Octobre 2005 :

Premier séminaire méthodologique CORE

Janvier 2006 :

Quatrième programme d'Etat de la République de Biélorussie pour "surmonter" les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl jusqu'en 2010

 mai 2006 :

 Le Comité Tchernobyl est transformé en Département Tchernobyl au sein du Ministère des Situations d'Urgence.

Date de la dernière mise à jour : 28/03/2014