Chronologie de l'accident

  

Réacteur de Fukushima
Schéma d'un réacteur à eau bouillante

Mécanisme accidentel au niveau des réacteurs

3 barrières de confinement

 

 

Le refroidissement du cœur du réacteur lorsqu’il est à l’arrêt

 Après un arrêt du réacteur (arrêt des réactions nucléaires), le combustible usé continue à dégager de la chaleur ("puissance résiduelle").

Temps après arrêt du réacteur

Puissance résiduelle
(% de la puissance en fonctionnement)

1 seconde

17%

1 minute

5%

1 heure

1,5%

1 jour

0,5%

1 semaine

0,3%

1 mois

0,15%

1 an

0,03%

Le combustible n’est plus refroidi, un échauffement se produit qui peut conduire :

  • à l’éclatement des gaines de combustible, conduisant à des rejets de gaz radioactifs ;
  • puis à la fonte du combustible.

Si la hausse de la température n’est pas maîtrisée et augmente très au-delà de 1200°C, l’eau se décompose au contact des gaines en zirconium en produisant de l’hydrogène

Étape 1 : catastrophe naturelle

 Séisme de magnitude 8,9 :

  • Arrêt automatique des réacteurs : les réactions nucléaires s’arrêtent mais il faut continuer à refroidir le cœur ;
  • Conséquences du séisme :
    • endommagement du réseau électrique entraînant une perte des alimentations électriques externes ;
    •  démarrage des groupes électrogènes de secours à moteur diesel pour faire fonctionner des pompes de refroidissement.

   

Schéma de l’installation  juste après le séisme
Schéma de l’installation  juste après le séisme

Étape 2 : échauffement du cœur

 Vague du Tsunami

  • Probable endommagement des prises d'eau en mer (source de l'eau de refroidissement du réacteur) ;
  • Perte des diesels de secours ;
  • Les moyens de refroidissement de secours ne sont plus opérationnels ;
  • Les cœurs des réacteurs ne sont plus refroidis.

L'eau bout dans la cuve, de la vapeur d'eau est produite et le niveau d'eau diminue dans la cuve.

Étape 3 : montée en pression de l'enceinte de confinement

  • Dans l'enceinte de confinement, la vapeur d'eau produite fait monter la pression.

    

Étape 3 : montée en pression de l'enceinte de confinement
Étape 3 : montée en pression de l'enceinte de confinement

Étape 4 : décompressions du réacteur

  •  Des décompressions volontaires de l'enceinte de confinement sont nécessaires pour éviter l'endommagement de celle-ci.

  

Étape 4 : décompressions du réacteur
Étape 4 : décompressions du réacteur

 Étape 5: explosion de l’hydrogène

  • Réacteur 1 (12/03), réacteur 3 (14/03) et réacteur 2 (15/03) : l'hydrogène accumulé conduit à une explosion ;
  • Ces explosions ont endommagé les bâtiments des réacteurs 1, 2 et 3 ;
  • Ces explosions peuvent avoir lieu dans l'enceinte de confinement ou dans le bâtiment réacteur.

 

Étape 5: explosion de l’hydrogène
Étape 5: explosion de l’hydrogène

Localisation des piscines d’entreposage du combustible

  

Localisation des piscines d’entreposage du combustible
Localisation des piscines d’entreposage du combustible

Mécanisme accidentel sur les piscines d’entreposage du combustible

 

Piscine de stockage de combustible
Piscine de stockage de combustible

 

  • Le combustible dans les piscines doit continuer à être refroidi pour éviter qu’il ne fonde
  • La perte d’électricité a rendu inopérantes les pompes permettant de faire circuler l’eau.
  • L’échauffement du combustible usé stocké en piscine crée une élévation de la T° de l’eau et une baisse de son niveau par évaporation
  • En cas de dénoyage des combustibles, l’élévation de la T° s’accélère, pouvant conduire à l’éclatement des gaines puis à la fonte du combustible

Date de la dernière mise à jour : 30/06/2017