Lexique

Protocole de Kyoto

Le "Sommet de la Terre", à Rio en 1992, a marqué la prise de conscience internationale du risque de changement climatique. Les États les plus riches, pour lesquels une baisse de croissance semblait plus supportable et qui étaient en outre responsables des émissions les plus importantes, y ont pris l'engagement de stabiliser en 2000 leurs émissions au niveau de 1990. Lors de la Conférence de Kyoto, en 1997, ces mêmes États ont accepté des engagements quantitatifs juridiquement contraignants de réduction ou de limitation de leurs émissions de gaz à effet de serre sur la période 2008-2012. Ainsi devront-ils, à cette échéance, réduire globalement leurs émissions de 5,2% par rapport à 1990. Parmi ces pays, les États-Unis ont accepté une réduction de 7%, le Japon de 6% et l'Union européenne de 8% (au sein de laquelle la France doit stabiliser ses émissions).