Les autres acteurs du contrôle

La 25e conférence des CLI

La 25e conférence des Commissions locales d’information a rassemblé 215 participants le 11 décembre 2013 à Paris à l’initiative de l’ASN et en partenariat avec l’ANCCLI.

La mobilisation des CLI a été importante et diversifiée : 118 participants représentaient 32 des 38 CLI.

Comme les années antérieures, la conférence a aussi réuni, autour des représentants des CLI, des membres du Haut Comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire (HCTISN), des représentants des conseils généraux et des préfectures de départements dotés de CLI, des administrations intéressées, des associations et des exploitants d’installations nucléaires.

La conférence a été précédée d’une réunion des membres de CLI organisée par l’ANCCLI . Les représentants des CLI étaient invités à y réfléchir sur leur communication avec le grand public, avec notamment une intervention d' une journaliste scientifique et d' un représentant de la CLI de Cadarache. La réunion a également permis des échanges avec l’ASN sur les modes de consultation du public et sur l’expertise indépendante.

La 25e conférence a été ouverte sur une séance de « questions d’actualité » en trois temps :

  • l’actualité de l’ANCCLI par son président, Jean-Claude Delalonde ;
  • l’actualité de l’ASN par son directeur général, Jean-Christophe Niel ;
  • Bilan d’activité du Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire (HCTISN) par son président, Henri Revol.

La première table ronde de la conférence a traité du transport de substances radioactives

Table ronde n°1 - Le transport de substances radioactives

Elle a été introduite par un court film pédagogique sur le contrôle des transports de substances radioactives réalisé par l’ASN. Jean-Jacques DUMONT, commissaire de l’ASN, a ensuite présenté des chiffres clefs sur le transport des substances radioactives et une cartographie des flux issus de l’industrie nucléaire.

La table ronde a évoqué les procédures de choix d’itinéraire et l’équilibre entre les besoins en matière de transparence et les contraintes liées à la prévention des actes de malveillance.

La deuxième table ronde a porté sur l'approche territoriale de la gestion des conséquences d'un accident nucléaire.

EN SAVOIR PLUS

La gestion post-accidentelle d'un accident nucléaire : éléments de doctrine

Lancer la vidéo

Nous avons interrogé Jean-Luc Godet, qui dirige la Direction des rayonnements ionisants à l'ASN et André-Claude Lacoste, qui a accompagné les premiers pas du Comité directeur pour la gestion de la phase post-accidentelle.

Table ronde n°2 - L'approche territoriale de la gestion des conséquences d'un accident nucléaire

Elle a été ouverte par un court film pédagogique, réalisé par l’ASN, sur les principaux éléments de doctrine sur la gestion post-accidentelle d’un accident nucléaire issus des travaux du comité directeur pour la gestion de la phase post-accidentelle d'un accident nucléaire (CODIRPA).

En introduction, Jean-Pierre CHARRE, vice-président de l'ANCCLI, pilote du Groupe permanent post-accident – territoires (GPPA), a fait part de l’état des réflexions de l’ANCCLI sur la gestion territoriale post-accidentelle et sur l’implication possible des CLI.

La table ronde a permis d‘aborder les questions des apports des travaux sur le post-accidentel nucléaire jusqu’à ce jour, des objectifs et les modalités possibles d’une déclinaison territoriale, ainsi que de l’implication de la population et des CLI.

La date de la 26e conférence annuelle des CLI a été fixée au mercredi 10 décembre 2014.

Les interventions de la 25e conférence des CLI

Séance « questions d’actualité » :

Table-ronde n°1 : Le transport de substances radioactives

  • Serge BOISSIN, maire de Codolet, membre de la CLI de Marcoule-Gard
  • Alexis CALAFAT, maire de Golfech, vice-président de l’ANCCLI
  • Jean-Jacques DUMONT, commissaire de l’ASN
  • Bernard MONOT, directeur des relations extérieures du département logistique d’AREVA
  • Christophe QUINTIN, chef du service de défense, de sécurité et d'intelligence économique du MEDDE
  • Yannick ROUSSELET, chargé de campagne nucléaire de Greenpeace France

 

Table ronde n°2 : L'approche territoriale de la gestion des conséquences d'un accident nucléaire

  • Introduction par Jean-Pierre CHARRE, vice-président de l'ANCCLI, pilote du Groupe permanent post-accident – territoires (GPPA)

Autres participants de la table ronde :

  • Gaël GAUDOUEN, directeur du service interministériel régional des affaires civiles et économiques de défense et de la protection civile (SIRACED-PC) de Moselle-Lorraine
  • Jean-Luc GODET, directeur des rayonnements ionisants et de la santé à l’ASN
  • François ROLLINGER, responsable du service de l’ouverture à la société de l'IRSN
  • Thierry SCHNEIDER, directeur adjoint du Centre d’étude sur l’évaluation de la protection dans le domaine nucléaire (CEPN)
  • Anita VILLERS, présidente de l’association Environnement Développement Alternatif (EDA) et membre associée de l’ANCCLI

Date de la dernière mise à jour : 28/06/2017