Réacteur Jules Horowitz

L’installation nucléaire de base (INB) 172 est située sur le centre CEA de Cadarache.

Réacteur de recherche - CEA

L’installation nucléaire de base (INB) 172 est située sur le centre CEA de Cadarache.

Créé en 2009, le Réacteur expérimental Jules Horowitz (RJH) est un projet européen destiné à la recherche sur les comportements des combustibles et des matériaux pour les centrales électronucléaires.

Ce réacteur permettra de réaliser sur les prochaines décennies les programmes de recherche nécessaires à la sûreté, à l’optimisation et aux innovations pour les réacteurs nucléaires industriels actuels et futurs. Le RJH permettra d’expérimenter de nouveaux combustibles nucléaires et de tester différents matériaux sous de très fortes sollicitations mécaniques et thermiques pour améliorer encore la sûreté, la durée de vie et la compétitivité des centrales.

Il produira également des radioéléments pour la médecine nucléaire. En effet, les nouvelles technologies d’imagerie médicale utilisent des radioéléments à durée de vie très courte (quelques heures à quelques jours). Ils doivent donc être produits en permanence. Le RJH permettra de satisfaire 25 % des besoins européens, jusqu’à 50 % si nécessaire. Le RJH, actuellement en cours de construction, remplacera le réacteur de recherche Osiris implanté à Saclay (Essonne) qui sera mis à l’arrêt définitif dans les années à venir.

L’ASN considère que le chantier de construction du RJH est géré de manière satisfaisante par le CEA. La gestion et la correction des écarts sont réalisées avec rigueur et efficacité.

L’ASN instruit la demande du CEA, adressée au ministre chargé de la sûreté nucléaire, de reporter de quatre ans le délai prévu pour la mise en service de l’installation consécutivement à des retards dans les travaux de construction. L’exploitant devra clarifier en 2019 sa stratégie globale de mise en service de l’installation.

Date de la dernière mise à jour : 16/05/2019