Laboratoire d'examens des combustibles actifs (Leca) et station de traitement, d'assainissement et de reconditionnement de combustibles irradiés (Star)

Le Laboratoire d’examen des combustibles actifs (LECA) et la Station de traitement, d’assainissement et de reconditionnement (STAR), extension du LECA, constituent des outils d’expertise du CEA pour l’analyse des combustibles irradiés.

Utilisation de substances radioactives - CEA

Le Laboratoire d’examen des combustibles actifs (LECAINB 55) et la Station de traitement, d’assainissement et de reconditionnement (STAR), extension du LECA, constituent des outils d’expertise du CEA pour l’analyse des combustibles irradiés. Mis en service en 1964, le LECA permet au CEA de réaliser des examens destructifs et non destructifs sur des combustibles irradiés de la filière électronucléaire, de recherche et de la propulsion navale. L’installation étant ancienne, elle a été partiellement renforcée au début des années 2010 pour assurer sa tenue au séisme.

Mise en service en 1999, l’installation STAR est une extension du laboratoire LECA, conçue pour la stabilisation et le reconditionnement des combustibles irradiés.

Le CEA a transmis à l’ASN les rapports de réexamen du LECA en juin 2014 et de STAR en février 2018. Concernant l’installation LECA, l’ASN a soumis un projet de décision de poursuite de fonctionnement à la consultation du public et de l’exploitant fin 2019, qui conditionne la poursuite de fonctionnement à la réalisation de travaux pour l’amélioration de la maîtrise des risques liés au séisme, à l’incendie, à la foudre et à l’inondation, tout en limitant le terme source mobilisable de l’installation en situation accidentelle.

Par ailleurs, la tenue du LECA à un niveau de séisme dit « séisme majoré de sécurité » n’étant aujourd’hui pas acquise, le CEA a proposé à l’ASN en 2019, une stratégie pour pérenniser cette installation. Cette stratégie est en cours d’instruction par l’ASN.

Appréciations 2019

L’ASN considère que le niveau de sûreté nucléaire et de radioprotection de l’INB 55 est globalement satisfaisant en 2019. Néanmoins, l’ASN reste vigilante sur la bonne prise en compte des facteurs sociaux, organisationnels et humains dans l’exploitation de l’installation.

Date de la dernière mise à jour : 29/05/2020