Cabri et Scarabée

L’installation nucléaire de base (INB) 24 est située sur le centre CEA de Cadarache.
Le réacteur d’expérimentation Cabri a été mis en service en 1964. Il est destiné aux études de sûreté pour réacteurs à eau légère, en particulier aux études d’accidents d’injection de réactivité (RIA) et de perte du réfrigérant primaire (APRP).

Réacteur de recherche - CEA

L’installation nucléaire de base (INB) 24 est située sur le centre CEA de Cadarache.

Le réacteur d’expérimentation Cabri a été mis en service en 1964. Il est destiné aux études de sûreté pour réacteurs à eau légère, en particulier aux études d’accidents d’injection de réactivité (RIA) et de perte du réfrigérant primaire (APRP). Ce réacteur de type « piscine » utilise un cœur nourricier composé d’assemblages de géométrie semblable aux combustibles des centrales nucléaires française à crayons de dioxyde d’uranium enrichi à 6 % en isotope 235 de l’uranium. La puissance thermique autorisée dans Cabri varie par paliers jusqu’à 25 mégawatts mais au cours d’un essai, la puissance peut passer de 100 kilowatts à 20 gigawatts en quelques millisecondes (pulses de puissance). Au centre du cœur, une boucle d’essais contient le combustible d’essais, qui pourra être de différents types, en fonction des expérimentations menées.

Le réacteur Cabri (INB 24), créé le 27 mai 1964, est destiné à la réalisation de programmes expérimentaux visant à une meilleure compréhension du comportement du combustible nucléaire en cas d’accident de réactivité. Le réacteur est équipé d’une boucle à eau sous pression depuis 2006, afin d’étudier le comportement du combustible à taux de combustion élevé en situations accidentelles d’augmentation de la réactivité dans un réacteur à eau sous pression. Depuis janvier 2018, le CEA mène un programme d’essais dénommé « CIP » (Cabri International Program), qui avait été engagé au début des années 2000 et a nécessité d’importants travaux de modification de l’installation et de mise à niveau en termes de sûreté.

Appréciations 2019

L’année 2019 a été consacrée à la requalification décennale de la boucle à eau sous pression du réacteur, en vue du prochain cycle d’essais prévu en 2020.

L’ASN a engagé en 2019 l’instruction d’une demande de modification du décret d’autorisation de création de Cabri, déposée par le CEA en vue de disposer de l’autorisation d’irradier des matériels électroniques dans le réacteur Cabri.

L’ASN estime que le niveau de sûreté nucléaire et de radioprotection du réacteur Cabri est satisfaisant.

Date de la dernière mise à jour : 29/05/2020