Installations nucléaires

Agate

Créé en 2009, l’Atelier de gestion avancée et de traitement des effluents (Agate) mise en service en 2014 en remplacement de l’INB 37-B aujourd’hui à l’arrêt, a pour fonction de concentrer par évaporation des effluents liquides aqueux radioactifs contenant majoritairement des radionucléides émetteurs bêta et gamma.

Atelier d'uranium enrichi (ATUE)

De 1963 à 1995, les ATUe (INB 52) assuraient la conversion en oxyde frittable de l’UF6 (hexafluorure d’uranium) en provenance des usines d’enrichissement et effectuaient le retraitement chimique des déchets de fabrication des éléments combustibles. Le démantèlement de cette installation a été autorisé par décret en février 2006.

Atelier de technologie plutonium (ATPu)

L’ATPu (Atelier de technologie du plutonium), mis en service en 1962, a été conçu pour la fabrication d’éléments combustibles à base de plutonium. L’activité s’est orientée historiquement vers la production d’assemblages pour les réacteurs à neutrons rapides puis à partir de 1988 vers la production de combustible « MOX » pour les réacteurs EDF, suisses et allemands.

Cabri et Scarabée

L’installation nucléaire de base (INB) 24 est située sur le centre CEA de Cadarache.Le réacteur d’expérimentation Cabri a été mis en service en 1964. Il est destiné aux études de sûreté pour réacteurs à eau légère, en particulier aux études d’accidents d’injection de réactivité (RIA) et de perte du réfrigérant primaire (APRP).

Cedra

L’installation Cedra (INB 164) assure, depuis 2006, l’entreposage des colis de déchets de moyenne activité à vie longue (MA‑VL) dans l’attente de l’ouverture de filières de stockage appropriées. Le CEA anticipe une saturation de cette installation d’entreposage à l’horizon 2027. Les études concernant un projet de doublement de la capacité d’entreposage devraient débuter en 2020.

Chicade

L’installation nucléaire de base (INB) 156 est située sur le centre CEA de Cadarache. L’installation « CHimie CAractérisation DEchets » (Chicade) abrite des laboratoires de recherche et des moyens expérimentaux constituant un ensemble d’équipements nécessaires à la conduite de travaux de recherche et développement sur les substances radioactives.

Eole

Les installations nucléaires de base (INB) 42 et 95 sont situées sur le centre CEA de Cadarache. Les réacteurs expérimentaux Eole (INB 42, mise en service en 1965) et Minerve (INB 95, créée en 1977) font partie, avec l’installation MASURCA à Cadarache, des maquettes critiques destinées à études neutroniques, en particulier la qualification de schémas de calculs, l’évaluation d’atténuation des rayonnements gamma ou neutrons dans les matériaux et l’acquisition de données nucléaires fondamentales.

Harmonie (déclassée)

HARMONIE était un réacteur rapide, refroidi à l'air, utilisé pour des irradiations de matériaux (notamment à usage militaire) et pour l'étalonnage de détecteurs, en raison de sa capacité à fournir des flux de rayonnement très bien caractérisés.

Ionisateur Gammaster

Un irradiateur industriel de la société Gammaster/Isotron France SA est implanté à Marseille pour la stérilisation et la conservation des denrées alimentaires et des instruments chirurgicaux.

Irca (déclassée)

Certaines installations présentes dans le périmètre de l'INB justifient un suivi au titre de la loi sur les ICPE (ICPE dites "6bis", en référence au décret sur les INB) : utilisation de sources radioactives (maquettes de circuit primaire REP dites "boucles", irradiateurs de fûts de déchets, atelier d'entretien d'équipements contaminés ... ), matériels imprégnés de PCB-PCT, atelier de charge de batteries.

Iter

Le projet ITER (International Thermonuclear Expérimental Reactor) concerne une installation expérimentale dont l’objectif est la démonstration scientifique et technique de la maîtrise de l’énergie de fusion thermonucléaire obtenue par confinement magnétique à plasma deutérium-tritium, lors d’expériences de longue durée avec une puissance significative (500 MW pendant 400 s).

Laboratoire d'études et de fabrication expérimentales de combustible nucléaire (LEFCA)

L’installation nucléaire de base (INB) 123 est située sur le centre CEA de Cadarache.Le Lefca (INB 123), mis en service en 1983, était un laboratoire chargé de la réalisation d’études sur le plutonium, l’uranium, les actinides et leurs composés, qui effectuait des études visant à la compréhension du comportement de ces matériaux en réacteur et dans les différentes étapes du cycle du combustible.

Laboratoire de purification chimique (LPC)

Les activités du LPC (INB 54) étaient associées à celles de l’ATPu : contrôles physico‑chimiques et examens métallurgiques, traitement des effluents et déchets contaminés. Les deux installations ont été arrêtées en 2003 et sont en cours de démantèlement.

Leca et Star

Le Laboratoire d’examen des combustibles actifs (LECA) et la Station de traitement, d’assainissement et de reconditionnement (STAR), extension du LECA, constituent des outils d’expertise du CEA pour l’analyse des combustibles irradiés.

Magasin central des matières fissiles (MCMF)

Créé en 1968, le MCMF (INB 53) était un magasin d’entreposage d’uranium enrichi et de plutonium, jusqu’à sa mise à l’arrêt définitif et l’évacuation de l’ensemble de ses matières nucléaires le 31 décembre 2017. L’exploitant a déposé son dossier de démantèlement en novembre 2018, qui est en cours d’instruction par l’ASN. Les opérations préparatoires au démantèlement, notamment la mise en œuvre de caractérisations chimiques et radiologiques de l’installation, se sont poursuivies en 2019.

Magasin d'uranium Cogema Miramas (déclassée)

Le centre nucléaire de Miramas, créé en 1962 à Miramas (Bouches-du-Rhône) par le CEA puis exploité par Areva NC (ex-Cogema), avait pour activité principale la fabrication d'isotopes légers du lithium et du bore.

Magenta

Le « MAGasin d’Entreposage Alvéolaire » (Magenta), qui remplace le MCMF, en démantèlement, est dédiée, depuis 2011, à l’entreposage de matières fissiles non irradiées, ainsi qu’à la caractérisation, par des mesures non destructives, des matières nucléaires réceptionnées.

Masurca

L’installation nucléaire de base (INB) 39 est située sur le centre CEA de Cadarache.

Minerve

Les réacteurs expérimentaux ÉOLE et Minerve sont des maquettes critiques, de très faible puissance (moins d’1 kW), qui permettaient la réalisation d’études neutroniques, en particulier pour l’évaluation de l’absorption des rayons gammas ou des neutrons par les matériaux.

Parc d'entreposage des déchets radioactifs

L’ INB 56, déclarée en janvier 1968 pour le stockage de déchets, assure l’entreposage de déchets solides radioactifs historiques du centre de Cadarache. Elle comprend 3 piscines, 6 fosses, 5 tranchées et des hangars, qui contiennent notamment des déchets MA‑VL provenant du fonctionnement ou du démantèlement d’installations du CEA.

Pégase et Cascad

L’Installation nucléaire de base (INB) 22 est située sur le centre CEA de Cadarache.L’installation Pégase comportait un ancien réacteur expérimental qui a été mis à l’arrêt définitif en 1980. L’installation a été transformée par décret en 1980.

Phébus

L’installation nucléaire de base (INB) 92 est située sur le centre CEA de Cadarache.Le réacteur Phébus (INB 92) est un réacteur expérimental de type piscine, d’une puissance de 38 MWth, qui a fonctionné de 1978 à 2007. Ce réacteur était destiné à l’étude des accidents graves des réacteurs de la filière à eau légère, ainsi qu’à la définition de procédures opératoires visant à éviter la fusion du cœur ou à en limiter les conséquences.

Rapsodie/LDAC

L’Installation nucléaire de base (INB) 25 est située sur le centre CEA de Cadarache.Le réacteur expérimental RAPSODIE est le premier réacteur à neutrons rapides refroidi au sodium (d’où son nom formé à partir de « RAPide » et « SODIum ») construit en France. D’une puissance nominale de 40 mégawatts, il a démarré en 1967 et a fonctionné jusqu’en 1978. Une fuite sur le circuit primaire a été détectée en 1978. Un défaut d’étanchéité de la cuve du réacteur a conduit à son arrêt définitif le 15 avril 1983.

Réacteur Jules Horowitz

Le réacteur Jules Horowitz ­– RJH (INB 172), en cours de construction depuis 2009, est un réacteur de recherche à eau sous pression dont l’objectif est d’étudier le comportement des matériaux sous irradiation et des combustibles des réacteurs de puissance. Il permettra également de produire des radionucléides artificiels destinés à la médecine nucléaire. Sa puissance est limitée à 100 MWth (megawatts thermiques).

Stations de traitement STD et STE

Les installations nucléaires de base (INB) 37-A et 37-B sont situées sur le centre CEA de Cadarache. Elles constituaient jusqu’en 2015 l’INB 37 (STEDS : "Station de traitement des effluents et des déchets solides") dédiée au traitement des déchets solides et liquides.

Date de la dernière mise à jour : 14/09/2017