Nouvelle-Aquitaine - En 2017, la sûreté nucléaire et la radioprotection restent globalement satisfaisantes

Publié le 05/07/2018 à 14:30

Communiqué de presse

En 2017, l’ASN a réalisé 35 inspections dans les centrales nucléaires du Blayais et de Civaux, 94 inspections concernant les activités médicales et industrielles mettant en jeu des rayonnements ionisants et 5 inspections dans le domaine du transport de matières radioactives.

Centrales nucléaires du Blayais et de Civaux

L’ASN juge que la sûreté des centrales nucléaires du Blayais et de Civaux, en 2017, reste globalement satisfaisante, dans la moyenne des centrales d’EDF. Néanmoins, la centrale du Blayais continue de rencontrer des difficultés pour planifier, préparer et réaliser les essais prescrits par les règles générales d’exploitation. La centrale de Civaux a déclaré trois événements significatifs de niveau 1 sur l’échelle INES liés à des erreurs lors d’activités de maintenance.

Concernant la radioprotection des travailleurs, les performances de la centrale du Blayais restent globalement satisfaisantes, dans la moyenne des centrales d’EDF. L’ASN constate que l’exploitant continue à améliorer l’optimisation des doses de rayonnement reçues par les intervenants et la propreté radiologique sur les chantiers pendant les arrêts de réacteur. L’ASN estime que la centrale de Civaux, comme les années précédentes, se distingue positivement dans ce domaine.

Concernant la protection de l’environnement, l’ASN considère que les centrales du Blayais et de Civaux rejoignent l’appréciation générale, globalement satisfaisante, portée sur EDF dans ce domaine. Elle estime néanmoins que les deux centrales doivent progresser dans la maîtrise du confinement de leurs effluents liquides.

Activités médicales et industrielles mettant en jeu des rayonnements ionisants

Dans le domaine médical, l’ASN considère que les organisations visant à garantir la radioprotection des patients dans les centres de radiothérapie et de curiethérapie sont satisfaisantes dans l’ensemble. Elle constate positivement que le renouvellement du parc d’accélérateurs de particules se poursuit. L’ASN note toutefois que les analyses des risques encourus par les patients et des événements indésirables ne sont pas toujours suffisamment approfondies.

Concernant les pratiques interventionnelles radioguidées, l’ASN constate que l’optimisation des doses délivrées aux patients est globalement satisfaisante dans les structures dédiées à la réalisation de ces actes, mais insuffisamment appliquée au bloc opératoire. Elle note que le port des dosimètres par les travailleurs reste très insuffisant au bloc opératoire, en particulier le port des bagues dosimétriques destinées à mesurer la dose de rayons X reçue par les mains des chirurgiens.

Dans les services de médecine nucléaire, l’ASN considère que la radioprotection des patients et des travailleurs est globalement satisfaisante. Elle note que les centres ont progressé en 2017 en matière de déclaration des événements significatifs de radioprotection. En revanche, l’ASN constate que les difficultés relatives à la gestion des effluents radioactifs persistent, en particulier les effluents produits par les patients hospitalisés en chambres de radiothérapie interne vectorisée.

Dans le domaine industriel et de la recherche, l’ASN considère que les exigences relatives à la radioprotection des travailleurs sont globalement respectées. L’ASN note en 2017 une amélioration des pratiques des radiologues intervenant sur les chantiers de gammagraphie. Néanmoins, les efforts doivent être poursuivis concernant la délimitation et la signalisation des zones d’opération.

Transport de substances radioactives

Concernant le transport de substances radioactives, l’ASN considère que les centrales nucléaires du Blayais et de Civaux disposent d’organisations et de compétences adaptées. Les centres médicaux expédiant et recevant des colis de substances radioactives respectent également les exigences réglementaires mais doivent améliorer la surveillance de leurs prestataires de transport.

En savoir plus :

 

____________________________________

Contact presse :

Date de la dernière mise à jour : 03/07/2018