Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Division de Châlons-en-Champagne

NOUS CONTACTER

Autorité de sûreté nucléaire
Division de Châlons-en-Champagne
50, Avenue du Général Patton
BP 80556
51022 Châlons-en-Champagne

Tél. : +33 (0)3 26 69 33 05
Fax : +33 (0)3 26 69 33 22

chalons.asn@asn.fr

La division de Châlons-en-Champagne contrôle la sûreté nucléaire, la radioprotection et le transport de substances radioactives dans les 7 départements des régions Champagne-Ardenne et Picardie. Au 31 décembre 2015, les effectifs de la division de Châlons-en-Champagne s’élèvent à 12 agents : le chef de division, un adjoint, 8 inspecteurs et 2 agents administratifs.

L'année 2015 en chiffres

En 2015, l’ASN a mené 92 inspections dont 30 dans les installations nucléaires (centrales EDF, installation de stockage de déchets radioactifs), 56 dans le domaine du nucléaire de proximité et 6 dans le domaine du transport de substances radioactives.  L’ASN a assuré par ailleurs 11 journées d’inspection du travail dans les centrales nucléaires.

Au cours de l’année 2015, 5 événements significatifs déclarés par les exploitants des installations nucléaires ont été classés au niveau 1 sur l’échelle INES. Dans le domaine du nucléaire de proximité, un événement significatif de niveau 1 sur l’échelle ASN-SFRO a été déclaré à l’ASN.

Les installations contrôlées par la division de Châlons-en-Champagne

Carte

DIVISION DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE

Fil d'actualités

Publié le 19/07/2017 à 14:04

Guide de l'ASN n°22 : conception des réacteurs à eau sous pression

Élaboré conjointement avec l’IRSN, le guide de l’ASN n° 22 regroupe des recommandations en matière de sûreté pour la conception des réacteurs à eau sous...

Publié le 12/07/2017 à 11:15

Rapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2016.

L’ASN estime qu’en 2016 la sûreté d’exploitation des installations nucléaires de base s’est globalement maintenue à un bon niveau, la radioprotection méritant...

Publié le 20/06/2017 à 18:21

Groupes électrogènes de secours à moteur diesel : incident de niveau 2

L’ASN classe au niveau 2 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté relatif à la tenue au séisme des systèmes auxiliaires des groupes électrogènes...

Publié le 02/05/2017 à 15:28

Campagne iode : une progression notable de la mobilisation citoyenne

Lancée en février 2016, cette campagne était destinée à renouveler les comprimés d’iode distribués en 2009 et à développer la culture de radioprotection...

Publié le 13/04/2017 à 11:06

Reprise des fabrications de l’usine d’AREVA NP Creusot Forge

Areva NP a informé l’ASN de son intention de reprendre les opérations de forgeage de composants d’équipements sous pression nucléaires destinés à des installations...

Publié le 31/03/2017 à 15:00

Qualité des fabrications de Creusot Forge

Dans le cadre de de sa contribution aux travaux du groupe de suivi mis en place, à la demande de la ministre chargée de la sûreté nucléaire et de l’énergie,...

Publié le 30/03/2017 à 14:00

Réponse de l’ASN à des demandes d’arrêt du parc nucléaire français

L’ASN a reçu plusieurs courriers de la part de citoyens lui demandant d’arrêter l’ensemble du parc nucléaire français afin de protéger le public. P.F....

Publié le 08/03/2017 à 11:26

Cattenom, Nogent-sur-Seine : modifications de prescriptions

En 2014, à l’issue du deuxième réexamen périodique des réacteurs 2 et 3 de la centrale nucléaire de Cattenom et du réacteur 2 de la centrale nucléaire...

Publié le 19/01/2017 à 16:00

Prévention des risques résultant de la dispersion de microorganismes pathogènes

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a adopté le 6 décembre 2016 la décision n° 2016-DC-0578 relative à la prévention des risques résultant de la dispersion...

Publié le 23/12/2016 à 09:00

Comprimés d’iode - Bilan au 20 décembre 2016

En 2016, 390 000 boîtes de comprimés ont été retirées en pharmacie contre moins de 320 000 en 2009, soit une progression de 22 %. Par rapport à 2009, le...

Publié le 05/12/2016 à 15:00

Situation des générateurs de vapeur dont l’acier présente une concentration élevée en carbone

L’ASN a examiné, avec l’appui de l’IRSN, les éléments transmis par EDF pour justifier l’aptitude au service des fonds primaires de générateur de vapeur...

Publié le 26/10/2016 à 15:48

Audition par l’OPECST : l'ASN a fait le point sur les anomalies détectées sur les ESPN

L’ASN a participé le 25 octobre 2016 à l’audition organisée par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques sur la sûreté...

Voir toutes les actualités

Les installations contrôlées

Elle assure le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection des installations nucléaires de base (INB) :

  • la centrale nucléaire de Chooz A (en cours de démantèlement) ;
  • la centrale nucléaire de Chooz B (deux réacteurs de 1 450 MWe) ;
  • la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (deux réacteurs de 1 300 MWe) ;
  • le centre de stockage de déchets radioactifs de faible et moyenne activité à vie courte implanté à Soulaines-Dhuys dans l’Aube (CSA) ;
  • le laboratoire souterrain de recherche de l’ANDRA à Bure en vue de la création d’un stockage géologique de déchets radioactifs de haute et moyenne activité à vie longue ;

Les installations et les activités utilisant les rayonnements ionisants dans les secteurs médical, industriel et de la recherche :

  • 12 centres de radiothérapie ;
  • 3 centres de curiethérapie ;
  • 12 centres de médecine nucléaire ;
  • 56 appareils de scanographie ;
  • environ 55 services de radiologie interventionnelle ;
  • environ 2 500 appareils de radiodiagnostic médical et dentaire ;
  • environ 150 établissements vétérinaires enregistrés auprès de l’ASN ;
  • environ 300 activités industrielles autorisées dont plus de la moitié pour la détention de détecteurs de plomb dans les peintures ;
  • une dizaine de laboratoires de recherche principalement implantés dans les universités de Champagne-Ardenne et de Picardie.

La division de Châlons-en-Champagne de l’ASN exerce, sur les sites nucléaires régionaux, les missions suivantes :

  • Instruction des autorisations courantes (création ou modification d’installations nucléaires, dérogations aux spécifications techniques d’exploitation (STE) des centrales, création ou modification d’installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), rejets d’effluents liquides ou gazeux) ;
  • inspections au titre de la sûreté nucléaire et de la radioprotection ;
  • approbation et contrôle des travaux réalisés au cours des arrêts de réacteurs pour rechargement de combustible et maintenance ;
  • suivi de l'application par les industriels des réglementations relatives aux appareils à pression et aux installations classées pour la protection de l'environnement ;
  • examen des incidents déclarés par les exploitants nucléaires et utilisateurs de rayonnements ionisants, instruction des demandes ponctuelles de dérogation aux spécifications techniques d'exploitation ;
  • inspection des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) situées dans le périmètre des INB (Installations Nucléaires de Base) ;
  • contrôle de la gestion des déchets ;
  • inspection du travail dans les CNPE (Centres Nucléaires de Production d’Electricité) ;
  • mobilisation et assistance des services préfectoraux en cas de crise ;
  • information du public par des actions locales de communication ainsi qu’en apportant son concours aux commissions locales d’information.

Voir aussi

Utilisations médicales

La médecine fait appel, tant pour le diagnostic que pour la thérapie, à diverses sources de rayonnements ionisants qui sont produits soit par des générateurs électriques, soit par des radionucléides. Les installations dans ce domaine sont nombreuses et diversifiées.

Autres activités industrielles

L’industrie utilise des sources de rayonnements ionisants dans une grande variété d’applications et de lieux d’utilisation. Ces rayonnements sont produits soit par des radioéléments en sources scellées ou non, soit par des générateurs électriques. L’industrie a également recours à des installations nucléaires non directement liées à l’industrie électronucléaire destinées par exemple à la production de radio-pharmaceutiques, au traitement et au conditionnement de déchets de faible activité ou encore à assurer des activités de maintenance nucléaire.

Transports de substances radioactives

Une grande partie (85%) des colis de matières radioactives qui circulent en France sont constitués de radio-isotopes destinés à un usage médical, pharmaceutique ou industriel. Ces colis sont très divers. Leur radioactivité varie sur plus de douze ordres de grandeur, soit de quelques milliers de becquerels (colis pharmaceutiques) à des millions de milliards de becquerels (combustibles irradiés), et leur masse de quelques kilogrammes à une centaine de tonnes.

Laboratoire souterrain de recherche de Bure

Les études sur le stockage en couche géologique profonde nécessitent la réalisation de recherches et d’expérimentations au moyen d’un laboratoire souterrain. L’Andra exploite depuis 1999 un tel laboratoire souterrain sur la commune de Bure.

Les CLI de votre région

Les CLI ont une mission générale de suivi, d’information et de concertation en matière de sûreté nucléaire, de radioprotection et d’impact des activités nucléaires sur les personnes et l’environnement pour ce qui concerne les installations du site ou des sites qui les concernent.

Date de la dernière mise à jour : 14/06/2017