Bretagne

NOUS CONTACTER

Division de Nantes
5-9 rue Françoise Giroud CS16326
44263 Nantes Cedex 2
Tél : +33 (0)2 72 74 79 30
Fax : +33 (0)2 72 74 79 49
nantes.asn@asn.fr

Division de Caen
1 rue recteur Daure
CS 60040
14006 CAEN CEDEX 1
Tél. : +33 (0)2 50 01 85 00
Fax : +33 (0)2 50 01 85 08
caen.asn@asn.fr

La division de Nantes contrôle la radioprotection et le transport de substances radioactives dans les 4 départements  de la région Bretagne.
La division de Caen contrôle la sûreté nucléaire de la centrale des Monts d’Arrée en démantèlement.

L'année 2017 en chiffres

En 2017, L’ ASN a réalisé 36 inspections, dont 2 inspections de la centrale des Monts d’Arrée en démantèlement et 34 inspections dans le nucléaire de proximité.

Parmi les événements déclarés, un événement a été classé au niveau 1 sur l’échelle INES et 4 événements en radio­thérapie ont été classés au niveau 1 sur l’échelle ASN-SFRO.

Les installations contrôlées en région Bretagne

Carte

BRETAGNE

Éviter la carte

Fil d'actualités

Voir toutes les actualités

Le parc d’installations et d’activités à contrôler comporte :

  • la centrale du site des Monts d’Arrée en démantèlement contrôlée par la division de Caen ;
  • les installations et les activités utilisant les rayonnements ionisants dans les secteurs médical, industriel et de la recherche :
    • les services médicaux : 8 services de radiothérapie externe, 5 services de curiethérapie, 11 services de médecine nucléaire, 37 établissements mettant en œuvre des pratiques interventionnelles, 54 scanners et environ 2 500 appareils de radiologie médicale et dentaire ;
    • les utilisations industrielles et de recherche : un cyclotron, 20 sociétés de radiologie industrielle dont 3 prestataires en gammagraphie et environ 450 autorisations d’équipements industriels et de recherche dont 325 utilisateurs d’appareils de détection de plomb dans les peintures ;
    • 6 agences pour les contrôles techniques de radioprotection, 7 établissements pour le contrôle  du radon et 4 sièges de laboratoires agréés pour les mesures de radioactivité dans l’environnement.

Voir aussi :

Utilisations médicales

La médecine fait appel, tant pour le diagnostic que pour la thérapie, à diverses sources de rayonnements ionisants qui sont produits soit par des générateurs électriques, soit par des radionucléides. Les installations dans ce domaine sont nombreuses et diversifiées.

Autres activités industrielles

L’industrie utilise des sources de rayonnements ionisants dans une grande variété d’applications et de lieux d’utilisation. Ces rayonnements sont produits soit par des radioéléments en sources scellées ou non, soit par des générateurs électriques. L’industrie a également recours à des installations nucléaires non directement liées à l’industrie électronucléaire destinées par exemple à la production de radio-pharmaceutiques, au traitement et au conditionnement de déchets de faible activité ou encore à assurer des activités de maintenance nucléaire.

Transports de substances radioactives

Une grande partie (85%) des colis de substances radioactives qui circulent en France sont constitués de radio-isotopes destinés à un usage médical, pharmaceutique ou industriel. Ces colis sont très divers. Leur radioactivité varie sur plus de douze ordres de grandeur, soit de quelques milliers de becquerels (colis pharmaceutiques) à des millions de milliards de becquerels (combustibles irradiés), et leur masse de quelques kilogrammes à une centaine de tonnes.

Environnement et public

Le radon et les sites miniers

Les CLI de votre région

Les CLI ont une mission générale de suivi, d’information et de concertation en matière de sûreté nucléaire, de radioprotection et d’impact des activités nucléaires sur les personnes et l’environnement pour ce qui concerne les installations du site ou des sites qui les concernent.

Date de la dernière mise à jour : 13/04/2018