Installation d'assainissement et de récupération de l'uranium (SOCATRI)

La société auxiliaire du Tricastin (ex-SOCATRI) a été créée en 1974 sur le territoire de la commune de Bollène (Vaucluse).

Usine - Orano Cycle

Installation contrôlée par :

la division de Lyon

L'installation en bref

La société auxiliaire du Tricastin (SOCATRI) a été créée en 1974 sur le territoire de la commune de Bollène (Vaucluse). L'établissement couvre environ 190 000 m2. Filiale à 100 % d'EURODIF, cet établissement de 250 personnes exerce des activités sur les matériels et effluents en provenance d'EURODIF (assainissement et maintenance sur les composants). SOCATRI réalise également des prestations pour le compte de l'ANDRA : les déchets en provenance des petits producteurs destinés à l'élimination par CENTRACO sont regroupés, triés et conditionnés dans son centre de traitement. Depuis 2003, SOCATRI a été autorisé à entreposer des déchets de faible activité à vie longue. Dans le même esprit, SOCATRI loue à EDF des surfaces d'entreposage (notamment pour la BCOT). Enfin, SOCATRI assure le traitement d'effluents et de déchets, pour son propre compte et pour des tiers (EURODIF, Orano, SODEREC, DGA GRAMAT, etc.).

Appréciations 2018

L’ASN considère que le niveau de sûreté opérationnelle des ateliers de la Socatri (INB 138) est satisfaisant pour l’année 2018.

Orano Cycle a poursuivi la mise en en œuvre des améliorations significatives de la sûreté prescrites par l’ASN, ou faisant l’objet d’engagements pris par l’exploitant, dans le cadre du dernier réexamen périodique de l’installation. Toutefois, des améliorations sont encore attendues concernant les risques d’incendie.

Par ailleurs, l’exploitant a réalisé les contrôles renforcés des rétentions en exploitation, prescrits par l’ASN en avril 2017. L’intégralité des rétentions identifiées comme non conformes à l’issue de ces contrôles ont été remises en conformité.

L’instruction du dossier de modification substantielle de l’INB, pour créer notamment un atelier de traitement des déchets du site dénommé « Trident » s’est achevée avec le décret n° 2019‑113 du 19 février 2019. Les travaux d’aménagement de cet atelier ont débuté en 2018, après autorisation de l’ASN. Sa mise en service sera soumise à une autre autorisation de l’ASN.

Principales étapes réglementaires

Décret d'autorisation (DAC)

Création par décret du 22 juin 1984, modifié par décret du 29 novembre 1993 et décret n° 2003-511 du 10 Juin 2003.
Mise en service prononcée le 7 Décembre 1999 et accompagnée d'une révision des prescriptions techniques

Rapport de sûreté (RS)

 Dossier définitif de sûreté, édition de juin 2002
Rapport pour le réexamen (2010)

Règles générales d'Exploitation (RGE)

RGE mises à jour à la suite du réexamen de sûreté
(indices de 2010 à 2015 selon les chapitres)

Prescriptions techniques (PT)

 PT indice 15 du 15 février 2010

Décisions de rejet des effluents liquides et gazeux et de prélèvement d'eau

Décisions de l’ASN n°2013-DC-0358 et 2013-DC-0359 du 16 juillet 2013

Plan d'Urgence interne (PUI)

 indice C de juin 2012

Etude déchets (ED)

 Étude déchets révisée en avril 2014

Les risques

Principales matières nucléaires manipulées

  • Cobalt 58, Cobalt 60, Manganèse 54 pour les matériels EDF.
  • Uranium de teneur en U5 max. de 5%, fluor pour les matériels Eurodif, Socatri et Cogéma.
  • Carbone 14, tritium pour les déchets ANDRA.

Accidents de référence pris en compte dans le PUI

 Accidents chimiques ou radiologiques limités au site
 Accidents chimiques ou radiologiques avec conséquences à l'extérieur du site
 Pas d'accident de Socatri retenu dans le PPI du Tricastin

Plan Particulier d'Intervention (PPI)

SOCATRI n'a pas de scénario d'accident conduisant à des conséquences à l'extérieur de l'installation et n'est donc pas, formellement, concerné par le PPI du Tricastin

Date de la dernière mise à jour : 16/05/2019