Centrale nucléaire du Bugey

La centrale nucléaire du Bugey, exploitée par EDF dans la commune de Saint‑Vulbas, dans le département de l’Ain, à 35 km à l’est de Lyon, est constituée de quatre réacteurs à eau sous pression d’une puissance de 900 MWe chacun, mis en service en 1978 et 1979. Les réacteurs 2 et 3 constituent l’INB 78, les réacteurs 4 et 5 constituent l’INB 89. Le site dispose d’une des bases régionales de la Force d’action rapide du nucléaire (FARN), force spéciale d’intervention créée en 2011 par EDF, à la suite de l’accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima. Son objectif est d’intervenir, en situation pré-accidentelle ou accidentelle, sur n’importe quelle centrale nucléaire en France, en apportant des renforts humains et des moyens matériels de secours.

Le site du Bugey comprend également un réacteur de la filière uranium naturel – graphite‑gaz (UNGG), Bugey 1, mis en service en 1972 et arrêté en 1994, actuellement en cours de démantèlement, ainsi que l’Installation de conditionnement et d’entreposage de déchets activés (Iceda). Enfin, le site est doté d’un Magasin interrégional (MIR) d’entreposage du combustible.

Avis d'incidents

Publié le 12/12/2002

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Défaut de gestion des essais périodiques

En octobre 2000, l'Autorité de sûreté a fait part à EDF d'un certain nombre de dysfonctionnements dans l'élaboration et la mise en oeuvre des règles d'essais périodiques. Elle a demandé à EDF de prendre des dispositions pour corriger cette situation.

Publié le 08/10/2002

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Réacteur 3 Non-respect des spécifications techniques d'exploitation

Le 8 octobre, au cours de la phase de repli du réacteur 3 en raison de l'indisponibilité de la turbopompe du système d'alimentation de secours des générateurs de vapeur, l'exploitant n'a pas respecté les limites du domaine des pressions et des températures du circuit primaire autorisé par les spécifications techniques d'exploitation.

Publié le 07/10/2002

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Réacteur 3 Non-respect des spécifications techniques d'exploitation

Le 7 octobre, au cours d'un essai périodique, la turbopompe du circuit d'alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur (circuit ASG) a déclenché par survitesse. Elle a été alors considérée comme indisponible du point de vue de la sûreté et l'exploitant devait mettre le réacteur dans un état sûr tel que défini par les spécifications techniques d'exploitation (STE) sous 10 heures. L'exploitant n'a pas respecté le délai de repli prescrit par les STE.

Publié le 18/08/2002

Anomalie générique

Vidange anormale de certains réservoirs du circuit d'injection de sécurité des réacteurs de 900 MWe

Le 9 février 2001, EDF a informé l'ASN que certains réservoirs du circuit d'injection d'eau de sécurité, appelés accumulateurs RIS, se vidangent plus rapidement que prévu à la conception. Cette anomalie affecte potentiellement tous les réacteurs de 900 MWe, ce qui a conduit EDF à déclarer un incident significatif générique.

Publié le 12/07/2002

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Déformation du fond et de la partie basse du réservoir de stockage d'eau

Déformation du fond et de la partie basse du réservoir de stockage d'eau du système d'alimentation de secours des générateurs de vapeur (ASG)