Centrale nucléaire du Bugey

Le site du Bugey abrite la centrale nucléaire exploitée par EDF dans le département de l'Ain, à 35 km à l'est de Lyon.
Cette centrale nucléaire est constituée de 4 réacteurs à eau sous pression d'une puissance de 900 Mwe chacun. Les réacteurs n° 2 et 3 constituent l'installation nucléaire de base (INB) n° 78, les réacteurs n° 4 et 5 constituent l'installation nucléaire de base (INB) n° 89. Le site du Bugey comprend également un réacteur de la filière graphite-gaz en cours de démantèlement et un magasin inter-régional de stockage du combustible.

Réacteurs de 900 MWe - EDF

Installation contrôlée par

la division de Lyon

Le site en bref

Le site du Bugey abrite la centrale nucléaire exploitée par EDF dans le département de l'Ain, à 35 km à l'est de Lyon.

Cette centrale nucléaire est constituée de 4 réacteurs à eau sous pression d'une puissance de 900 Mwe chacun. Les réacteurs n° 2 et 3 constituent l'installation nucléaire de base (INB) n° 78, les réacteurs n° 4 et 5 constituent l'installation nucléaire de base (INB) n° 89. Le site du Bugey comprend également un réacteur de la filière graphite-gaz en cours de démantèlement et un magasin inter-régional de stockage du combustible.

Appréciations 2017

L’ASN considère que les performances de la centrale nucléaire du Bugey en matière de sûreté nucléaire, de radioprotection et de protection de l’environnement rejoignent l’appréciation générale des performances portée sur EDF. Si des progrès ont été observés en 2017, la maîtrise de certaines conditions particulières d’exploitation doit être renforcée. Des lacunes dans la culture de prévention des incendies à l’origine d’un des deux déclenchements du plan d’urgence interne survenus en juin 2017.

En matière de sûreté nucléaire, la centrale nucléaire du Bugey a progressé en 2017 dans les domaines du pilotage des réacteurs, de la sérénité en salle de commande et du respect des procédures. Le site doit toutefois rester vigilant sur la maîtrise des mises en configuration de circuits, domaine dans lequel EDF a rencontré en 2017 des difficultés, ainsi que sur la gestion du référentiel applicable aux essais périodiques. L’ année 2017 a été marquée par le déclenchement de deux plans d’urgence sûreté radiologique en l’espace de dix jours, dont le premier est consécutif à l’incendie d’une portion de toiture du bâtiment des auxiliaires généraux du réacteur 5 survenu le 19 juin 2017 : il révèle que la centrale nucléaire du Bugey est perfectible dans sa maîtrise des risques liés à l’incendie.

Sur le plan de la maintenance, l’année 2017 a été marquée par la réparation de l’enceinte de confinement du réacteur 5 et la réalisation d’une épreuve de l’enceinte pour requalifier cette réparation. Il en ressort que l’enceinte de confinement du réacteur 5 de la centrale nucléaire du Bugey a retrouvé des valeurs de taux de fuite conformes aux règles générales d’exploitation. Le réacteur 5 de la centrale nucléaire du Bugey a redémarré en juillet 2017, mais EDF devra démontrer que les performances de la solution de réparation restent satisfaisantes dans le temps.

En matière de protection de l’environnement, l’ASN relève que la centrale nucléaire du Bugey maîtrise de manière satisfaisante ses rejets. La problématique du confinement des substances liquides reste un enjeu fort pour le site, comme en témoigne l’événement ayant conduit à la détection de tritium dans la nappe phréatique en décembre 2017.

En matière de protection des travailleurs, sur le plan de la radioprotection, les résultats de la centrale nucléaire du Bugey se sont nettement améliorés en 2017.

Principales étapes réglementaires

 Réacteur 2

 Réacteur 3

 Réacteur 4

 Réacteur 5

 Décret d'utilité publique

 6 mai 1966

 Décret de création et décret(s) modificatifs éventuels

 20 novembre 1972

 27 septembre 1976

 Date de 1 ère divergence

 18 avril 1978

 30 août 1978

 16 février 1979

 13 juillet 1979

 Autorisation d'utiliser le MOX

 Sans objet

 Décision de rejets d’effluents liquides et gazeux - Décision ASN n°2014-DC-0442

 15 juillet 2014

 Décision de rejets d’effluents liquides et gazeux - homologuée par l’arrêté du 6 août 2014

6 août 2014

 Mise en service

 1979

 1979

 1980

 1980

Date de la dernière mise à jour : 13/04/2018