Centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice

La centrale nucléaire de Saint Alban/Saint Maurice, exploitée par EDF dans le département de l’Isère, sur le territoire des communes de Saint‑Alban‑du‑Rhône et de Saint‑Maurice‑l’Exil à 40 km au sud de Lyon, est constituée de deux réacteurs à eau sous pression d’une puissance de 1 300 MWe chacun, mis en service en 1986 et 1987. Le réacteur 1 constitue l’INB 119, le réacteur 2 l’INB 120

Avis d'incidents

Publié le 04/08/2020

Centrale nucléaire de Saint-Alban - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Indisponibilité prolongée de la turbine à combustion du site - Réacteurs 1 et 2

L’exploitant de la centrale nucléaire de Saint-Alban/Saint-Maurice a déclaré le 15 juillet 2020 à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté portant sur la détection tardive de l’indisponibilité de la turbine à combustion (TAC) du site.

Publié le 07/04/2020

Centrale nucléaire de Saint-Alban - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Défaut de réglage du système de mesure de la puissance nucléaire du réacteur 1

Le 3 avril 2020, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à un défaut de réglage du système de mesure neutronique du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Saint-Alban Saint-Maurice qui constitue un écart aux spécifications techniques d’exploitation (STE).

Publié le 03/04/2020

Centrale nucléaire de Saint-Alban - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Indisponibilité d’une voie du circuit d’alimentation en eau brute du réacteur 1

Le 19 mars 2020, EDF a détecté qu’une des deux lignes du circuit d’eau brute (SEC) du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Saint-Alban Saint-Maurice était indisponible depuis plusieurs heures.

Publié le 18/03/2020

Anomalie générique

Absence de dispositif de freinage sur des vis de fixation de pompes de réacteurs de 1300 MWe d’EDF

Le 27 janvier 2020, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté portant sur l’absence de dispositif de freinage sur certaines vis de liaison des vannes thermostatiques des pompes d’injection de sécurité à moyenne pression (RIS) et de contrôle chimique et volumétrique (RCV) de certains réacteurs nucléaires de 1300 MWe.

Publié le 02/10/2019

Centrale nucléaire de Saint-Alban - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Détection tardive d’une non-qualité de maintenance sur un des deux diesels de secours du réacteur 2

Le 25 septembre 2019, l’exploitant de la centrale nucléaire de Saint-Alban/Saint-Maurice a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité d’un des deux groupes électrogènes de secours à la suite d’un défaut de maintenance.

Publié le 29/04/2019

Anomalie générique

Mauvais dimensionnement d’ancrages mis en place lors des troisièmes visites décennales (1300 MWe)

L’ASN classe au niveau 1 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté relatif à la résistance au séisme d’ancrages mis en place dans le cadre de modifications de huit réacteurs nucléaires de 1300 MWe exploités par EDF.

Publié le 23/04/2019

Centrale nucléaire de Saint-Alban - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Défaut de résistance au séisme des brides de pompes du système de refroidissement intermédiaire

L’ASN classe au niveau 1 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté relatif au défaut de résistance au séisme des brides de pompes du circuit de refroidissement intermédiaire (RRI) des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Saint-Alban exploitée par EDF.

Publié le 15/03/2019

Anomalie générique

Groupes électrogènes de secours à moteur diesel : défaut de résistance au séisme

EDF a déclaré en 2017 un événement significatif pour la sûreté portant sur l’absence de démonstration de résistance au séisme des ancrages dans le génie civil de systèmes auxiliaires des groupes électrogènes de secours à moteur diesel (diesels de secours) de de ses réacteurs électronucléaires de 1300 MWe. L’ASN avait classé cet événement au niveau 2 sur l’échelle INES.

Publié le 15/03/2019

Anomalie générique

Défaut de résistance au séisme de vannes de systèmes de ventilation de 52 réacteurs d’EDF

EDF a déclaré à l’ASN le 8 février 2019 un événement significatif pour la sûreté nucléaire relatif à un défaut de résistance au séisme des vannes du système de ventilation du bâtiment réacteur à l’arrêt et du système de surveillance atmosphérique de l’enceinte de confinement des réacteurs en fonctionnement des centrales nucléaires de Belleville-sur-Loire, Blayais, Cattenom, Chinon, Chooz, Civaux, Cruas-Meysse, Dampierre-en-Burly, Flamanville, Golfech, Gravelines, Nogent-sur-Seine, Paluel, Penly, Saint-Alban, Saint-Laurent-des-Eaux et Tricastin.

Publié le 04/12/2018

Anomalie générique

Incident de niveau 1 - passerelles métalliques de certains réacteurs nucléaires de 1 300 MWe

EDF a déclaré un événement significatif pour la sûreté nucléaire relatif à un défaut de résistance au séisme de passerelles métalliques équipant plusieurs réacteurs de 1 300 MWe.

Publié le 18/09/2018

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Saint-Alban - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Risque de blocage de grappes de commande des réacteurs de 1300 MWe

EDF a déclaré à l’ASN le 14 février 2018 un événement significatif pour la sûreté relatif à un risque de blocage de grappes de commande dû à l’usure prononcée des manchettes thermiques des couvercles des cuves du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire et du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Saint-Alban.

Publié le 27/03/2018

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Saint-Alban - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Incident de niveau 1 concernant un risque de blocage de grappes de commande [...]

Le 14 février 2018, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif au risque de blocage de grappes de commande dû à l’usure prononcée des manchettes thermiques des couvercles des cuves du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire et du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Saint-Alban.

Publié le 13/02/2018

Centrale nucléaire de Saint-Alban - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Non-respect des spécifications techniques d’exploitation

Le 6 février 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire de Saint-Alban Saint-Maurice a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité partielle de la fonction dite de recirculation utilisée en cas d’accident grave.

Publié le 16/10/2017

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Saint-Alban - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Cattenom - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Chinon B - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire du Tricastin - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Incident de niveau 2 pour 20 réacteurs d'EDF

L’ASN classe au niveau 2 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté relatif à un risque de perte de la source froide pour les réacteurs des centrales nucléaires de Belleville-sur-Loire, Cattenom, Chinon, Cruas, Dampierre-en-Burly, Golfech, Nogent-sur-Seine, Paluel, Saint-Alban et Saint-Laurent-des-Eaux. 29 réacteurs de 900 MWe et de 1 300 MWe sont concernés par cet événement.

Publié le 20/06/2017

Anomalie générique

Groupes électrogènes de secours à moteur diesel : incident de niveau 2

L’ASN classe au niveau 2 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté relatif à la tenue au séisme des systèmes auxiliaires des groupes électrogènes de secours à moteur diesel (diesel de secours) des vingt réacteurs de 1300 MWe des centrales nucléaires de Belleville, Cattenom, Flamanville, Golfech, Nogent, Paluel, Penly et Saint-Alban.