Centrale nucléaire de Cruas-Meysse

La centrale nucléaire de Cruas‑Meysse, mise en service entre 1984 et 1985 et exploitée par EDF dans le département de l’Ardèche sur le territoire des communes de Cruas et de Meysse, est constituée de quatre réacteurs à eau sous pression d’une puissance de 900 MWe chacun. Les réacteurs 1 et 2 constituent l’INB 111, les réacteurs 3 et 4 constituent l’INB 112.

Réacteurs de 900 MWe - EDF

Installation contrôlée par :

la division de Lyon

Le site en bref

La centrale nucléaire de Cruas‑Meysse, mise en service entre 1984 et 1985 et exploitée par EDF dans le département de l’Ardèche sur le territoire des communes de Cruas et de Meysse, est constituée de quatre réacteurs à eau sous pression d’une puissance de 900 MWe chacun. Les réacteurs 1 et 2 constituent l’INB 111, les réacteurs 3 et 4 constituent l’INB 112.

Appréciations 2020

L’ASN considère que les performances globales de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse ont progressé et s’inscrivent globalement dans l’appréciation générale portée sur les centrales nucléaires d’EDF dans les domaines de la sûreté nucléaire, de la radioprotection et de la protection de l’environnement.

L’incidence de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid‑19 a été maîtrisée de manière satisfaisante par la centrale nucléaire et les actions prévues en matière de sûreté nucléaire ont été maintenues.

En matière de sûreté nucléaire, l’ASN considère que les performances de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse rejoignent l’appréciation générale des performances que l’ASN porte sur les centrales nucléaires d’EDF. L’ASN relève les progrès du site en matière de respect des spécifications techniques d’exploitation et de prévention des arrêts automatiques des réacteurs. Toutefois, en 2020, l’ASN a constaté des fragilités dans les domaines de l’exploitation des réacteurs par rapport aux domaines de fonctionnement autorisés. Dans le domaine de la maintenance et des travaux liés aux arrêts de réacteur, l’ASN considère que la centrale nucléaire de Cruas‑Meysse a globalement maîtrisé, dans un contexte de crise sanitaire, le programme et la qualité de réalisation des activités prévues.

Dans le domaine de la radioprotection, l’ASN maintient son appréciation portée en 2019 et considère que les performances de la centrale nucléaire de Cruas‑Meysse rejoignent l’appréciation générale de l’ASN portée sur les centrales nucléaires d’EDF. Des insuffisances persistent néanmoins concernant la propreté radiologique des installations et la maîtrise du risque de contamination en période d’arrêt de réacteur.

Concernant la protection de l’environnement, l’ASN considère que les performances de la centrale nucléaire de Cruas‑Meysse rejoignent également l’appréciation générale portée sur les centrales nucléaires d’EDF et s’améliorent par rapport aux années précédentes. Les actions d’amélioration mises en œuvre afin de respecter les exigences réglementaires portent leurs fruits. Enfin, la gestion des déchets a été améliorée, bien que l’ASN relève encore un manque de rigueur dans la déclinaison opérationnelle de la nouvelle organisation mise en place pour gérer les déchets sur les aires d’entreposage et préparer leur expédition.

En matière de santé et de sécurité au travail, les résultats du site sont satisfaisants. Sur le plan de la protection des travailleurs au regard de la crise sanitaire, l’ASN a constaté que le site avait mis en place, dès le mois de mars 2020, des mesures de protection adaptées, puis les a fait évoluer au fur et à mesure de l’avancée des connaissances. Les inspections de l’ASN ont montré le respect des engagements pris par le site, ce qui conduit à l’amélioration de la prévention des risques vitaux. La vigilance et les efforts doivent toutefois être maintenus pour ce qui concerne les risques liés à l’usage de produits chimiques et aux activités de levage.

Principales étapes réglementaires

 Réacteur 1

 Réacteur 2

 Réacteur 3

 Réacteur 4

 Décret d'utilité publique

 27 février 1978

 Décret de création et décret(s) modificatifs éventuels

 8 décembre 1980

 Date de 1 ère divergence

 2 avril 1983

 1er août 1984

 9 avril 1984

 1er octobre 1984

 Autorisation d'utiliser le MOX

 Sans objet

Décisions de rejets d'effluents liquides et gazeux

 Mise en service

 1983

 1984

 1984

 1984

Date de la dernière mise à jour : 27/05/2021