Le démantèlement des installations nucléaires

En France, l'industrie nucléaire civile a pris son essor dans les années 1960.
Plusieurs installations construites dans cette période sont arrivées en fin de vie et leur exploitation à des fins de production ou de recherche a cessé. Elles doivent faire l'objet d'une série d'opérations d'assainissement et de démontage que l'on regroupe sous le vocable de "démantèlement".

Retour sur l'historique des stratégies de démantèlement en France

  • Début des années 1960 : premières opérations d'assainissement et de démantèlement d'installations nucléaires
  • Années 1960-1970 : démantèlement de quelques laboratoires de recherche, réacteurs expérimentaux et installations du cycle du combustible
  • A partir du milieu des années 1980 : plusieurs réacteurs de puissance sont partiellement démantelés ou ont entamé des travaux de démantèlement complet
  • Années 1980-1990 : démantèlement ponctuel de certaines installations (principalement de recherche)
  • A partir de la fin des années 1990 : les opérations de démantèlement entrent dans une phase industrielle, employant des technologies et des méthodologies éprouvées sur de plus grandes échelles
  • A partir de 1997 : changements importants de stratégie chez les grands exploitants nucléaires français
  • 2006 : lois TSN et « déchets » mettant en œuvre un mécanisme de provisionnement des charges de démantèlement et de gestion des déchets. Consulter la loi « déchets »
  • 2015 : loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte qui inscrit dans la loi le principe du démantèlement immédiat

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2019