La sûreté du cycle du combustible

La fabrication du combustible puis le retraitement de celui-ci à l'issue de son passage dans les réacteurs nucléaires constituent le cycle du combustible.

La France est l'un des rares pays présentant sur son territoire l'ensemble des installations permettant la conversion, l'enrichissement, la fabrication, le traitement et le recyclage des matières nucléaires. Elle est devenue une référence à l'échelle mondiale en la matière. Le contrôle de la sûreté de ces différentes installations constitue une mission majeure pour l'Autorité de sûreté nucléaire.
 

Les installations françaises du cycle

La France est l'un des rares pays présentant sur son territoire l'ensemble des installations permettant la conversion, l'enrichissement, la fabrication, le traitement et le recyclage des matières nucléaires. Elle est devenue une référence à l'échelle mondiale en la matière. Le contrôle de la sûreté de ces différentes installations constitue une préoccupation majeure pour l'ASN.
 
En France, les installations de conversion et d'enrichissement de l'uranium, de fabrication et de retraitement du combustible sont implantées sur 5 sites dans 5 départements.

Les matières radioactives y sont soumises à différents procédés chimiques et physiques de transformation. Les diverses opérations du cycle doivent être réalisées dans des conditions rigoureuses de prévention des accidents et de protection des personnes. Ces opérations sont effectuées sous le contrôle des exploitants, premiers responsables de la sûreté nucléaire de leurs installations et de la radioprotection des personnes et de l'environnement.

Le contrôle des installations du cycle par l'ASN

Le contrôle des installations du cycle par l'ASN

Date de la dernière mise à jour : 04/09/2017