La sûreté du cycle du combustible

La fabrication du combustible puis le retraitement de celui-ci à l'issue de son passage dans les réacteurs nucléaires constituent le cycle du combustible.

La France est l'un des rares pays présentant sur son territoire l'ensemble des installations permettant la conversion, l'enrichissement, la fabrication, le traitement et le recyclage des matières nucléaires. Elle est devenue une référence à l'échelle mondiale en la matière. Le contrôle de la sûreté de ces différentes installations constitue une mission majeure pour l'Autorité de sûreté nucléaire.
 

Le combustible

Le combustible nucléaire sert à alimenter le coeur des réacteurs de centrales nucléaires pour produire de la chaleur qui est ensuite transformée en énergie électrique. Le combustible nucléaire sert également à alimenter des réacteurs de recherche pour différentes applications. Il existe plusieurs types de combustibles :

  • le combustible à base d'uranium enrichi (enrichissement entre 3 et 6 % en isotope 235) utilisé dans les centrales nucléaires ;
  • le combustible à base d'uranium hautement enrichi (enrichissement jusqu'à 93,5 % en isotope 235) ou d'uranium moyennement enrichi (jusqu'à 20 % en isotope 235) utilisé dans les réacteurs de recherche ;
  • le combustible à oxyde mixte d'uranium et de plutonium, dit MOX (mixed oxydes), utilisé dans les centrales nucléaires.
Les matières radioactives

Certaines substances radioactives mises en jeu dans le cycle du combustible nucléaire sont considérées comme valorisables

L'uranium

L'uranium est un élément qui existe dans la nature. Il peut prendre plusieurs formes que l'on appelle isotopes

Le combustible MOX

Le combustible MOX est un combustible nucléaire à base d'oxyde mixte d'uranium et de plutonium.

Le plutonium

Le plutonium

Date de la dernière mise à jour : 17/06/2014