Inspection de revue à la centrale de Saint-Alban

Publié le 03/12/2003 à 00:00

Note d'information

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a mené, du 29 septembre au 3 octobre 2003, une inspection de revue à la centrale nucléaire EDF de Saint Alban.

 

Cette inspection portait sur la gestion des effluents et des déchets ainsi que sur le respect de la réglementation relative à la protection de l'environnement.

 

L'équipe d'inspection était composée de 10 inspecteurs de l'ASN et de 6 experts de l'IRSN. Ces inspecteurs provenaient de différentes entités de l'ASN : la direction générale de la sûreté nucléaire et de la radioprotection (DGSNR) et les divisions régionales de la sûreté nucléaire et de la radioprotection (DSNR) de Bordeaux, Caen, Lyon et Orléans.

 

Les inspecteurs, répartis en plusieurs équipes, ont examiné les thèmes suivants :
 
- organisation des services impliqués dans la protection de l'environnement ;
- gestion des déchets et des effluents liquides et gazeux ;
- réduction et démarche d'optimisation de ces effluents et déchets ;
- prévention et lutte contre les pollutions accidentelles.

 

Les inspecteurs ont également effectué plusieurs prélèvements d'échantillons sur les rejets liquides radioactifs et chimiques afin de s'assurer du respect de l'arrêté interministériel d'autorisation de rejets du site. Ces prélèvements seront analysés par un laboratoire indépendant. Les résultats feront l'objet d'une information ultérieure.

 

Les inspecteurs ont relevé que l'exploitant s'était fortement investi dans la préparation de l'inspection et ont apprécié la disponibilité, le professionnalisme et la motivation de ses agents.

 

Les principales observations sont les suivantes :
 
l'exploitant s'est engagé dans une démarche volontaire de réduction de ses rejets radioactifs depuis plusieurs années. Néanmoins, la maîtrise des rejets chimiques reste en retard ; le tri à la source et le conditionnement des déchets demeurent également insuffisants ;
 
EDF n'a pas été en mesure d'indiquer les conséquences sur la production d'effluents et de déchets des choix opérés en matière d'exploitation des réacteurs nucléaires, en particulier ceux liés aux variations de puissance des réacteurs ;
 
les réflexions menées sont souvent trop cloisonnées. Par exemple, une analyse portant sur la réduction de déchets n'étudie pas systématiquement de façon satisfaisante ses conséquences en termes d'effluents liquides et gazeux ;
 
des écarts importants en matière de sécurité du travail (maintenance des matériels de levage, port d'équipements de protection individuelle…) et de nombreux manques de rigueur en matière de radioprotection ont été constatés.

 

L'ensemble des demandes de correction et les observations de l'ASN a fait l'objet d'une lettre à l'exploitant qui est publiée sur le site de l'Autorité de sûreté.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017