Vœux de l’ASN à la presse : la rigueur industrielle est le premier enjeu de sûreté nucléaire

Publié le 23/01/2020 à 12:30

Communiqué de presse

Bernard Doroszczuk, Président de l'ASN

À l’occasion de la nouvelle année, l’ASN, par la voix de son président M. Bernard Doroszczuk, a présenté ses vœux à la presse, le 23 janvier, à son siège de Montrouge, en présence des membres du collège et de la direction générale.

Le président de l’ASN a rappelé que 2019 a été une année dense, marquée par des sujets à forts enjeux qui orienteront les actions pour l’année 2020 en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection :

  • La prise de position de l’ASN en juin 2019 concernant la réparation des soudures de traversée enceinte de l’EPR Flamanville 3 ;
  • La prise de position conjointe ASN/ASND sur la stratégie du CEA de reprise et de conditionnement des déchets anciens et de démantèlement de ses installations ;
  • La participation active de l’ASN au débat public sur la 5ème édition du plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs (PNGMDR) ;
  • La conclusion des travaux du Comité directeur pour la gestion post-accidentelle d’un accident nucléaire (Codirpa) (réalisés sur la période 2014 – 2019) ;
  • L’instruction approfondie encore en cours, à l’ASN et l’IRSN, des études réalisées sur le volet générique du 4ème réexamen de sûreté des réacteurs de 900 MWe d’EDF.

M. Bernard Doroszczuk a notamment souligné :

Dans le domaine nucléaire :

  • La plus grande prise de conscience, par les exploitants nucléaires, des défis industriels auxquels ils sont confrontés collectivement.
     
    Au-delà du ressaisissement de la filière nucléaire pour maintenir les compétences indispensables à la qualité des réalisations et à la sûreté des installations, les contrôles réalisés par l’ASN et les premiers enseignements du pland’action contre les irrégularités ont confirmé la nécessité de renforcer la rigueur professionnelle chez certains acteurs de la filière.
     
    Concernant les orientations du plan présenté par EDF, pour répondre à la demande du gouvernement, Bernard Doroszczuk a souligné « qu’elles ne doivent pas uniquement être ciblées sur les projets de constructions neuves souhaités par la filière, mais qu’elles soient déployées sans tarder pour les travaux lourds de maintenance liés aux installations en fonctionnement et au projet complexe de reprise des déchets anciens et de démantèlement ». M. Doroszczuk a également rappelé que l’ensemble des exploitants et des entreprises de la filière nucléaire doivent être mobilisés pour « définir plus précisément les actions à mettre en œuvre, au vu de leur propre retour d’expérience ».

Dans le domaine médical :

Olivier Gupta, Directeur général de l'ASN
  • Le bon niveau de la radioprotection pour les patients qui bénéficient d’actes diagnostiques ou thérapeutiques utilisant des radiations ionisantes, même si des fragilités organisationnelles dans certains centres persistent encore.
     
    L’ASN portera une attention particulière aux risques liés à la charge de travail importante des services au regard des ressources disponibles dans un secteur médical sous forte tension, ainsi qu’à l’effet cumulatif des doses auxquelles les professionnels peuvent être exposés, notamment dans la mise en œuvre des pratiques interventionnelles radioguidées au bloc opératoire.

Dans ce contexte, l’ASN réaffirme ses priorités stratégiques qui consistent notamment à :

  • Poursuivre la mise en œuvre de l’approche graduée du contrôle de la sûreté et de la radioprotection au regard des enjeux et de la manière dont les responsables d’activité ou les exploitants exercent leurs responsabilités.
  • Conforter son fonctionnement en renforçant son autonomie de gestion par la création d’un programme budgétaire dédié à la sûreté nucléaire et à la radioprotection dont le Président de l’ASN serait responsable.
  • Et, inciter les parties prenantes à anticiper davantage les sujets stratégiques de sûreté à moyen/long terme, comme la gestion des matières et des déchets, la gestion des démantèlements, les besoins de ressources techniques disponibles au sein de la filière, ou encore les interfaces entre la politique énergétique et le maintien des marges.

 

_____________________________

Contact presse : Evangelia Petit, chef du service presse, tél. : 01 46 16 41 42, evangelia.petit@asn.fr

EN SAVOIR PLUS

Vœux 2020 de l'ASN à la presse

Lancer la vidéo

Le jeudi 23 janvier 2020, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a présenté ses vœux à la presse.

Date de la dernière mise à jour : 07/02/2020