Réacteur EPR de Flamanville : des défauts de soudure non détectés lors de la fabrication. L’ASN a mené une inspection le 10 avril 2018

Publié le 11/04/2018 à 15:00

Note d'information

Vue sur le chantier EPR Flamanville 3 depuis la falaise © EDF Médiathèque - Alexis Morin - Antoine Soubigou / tous droits réservés
Vue sur le chantier EPR Flamanville 3 depuis la falaise © EDF Médiathèque - Alexis Morin - Antoine Soubigou / tous droits réservés

L’ASN a réalisé le 10 avril 2018 une inspection du chantier de construction du réacteur EPR de Flamanville pour examiner les modalités de réalisation des contrôles des soudures des circuits secondaires principaux[1], à la suite de la mise en évidence par EDF de défauts de soudure, non détectés lors des contrôles de fabrication.

L’inspection a mis en évidence que l’organisation et les conditions de travail lors des contrôles de fin de fabrication ont globalement nui à la qualité des contrôles. Par ailleurs une surveillance inadaptée de ces prestations par EDF et Framatome n’a pas permis d’identifier et de remédier aux difficultés rencontrées par les intervenants. Certains défauts font encore l’objet d’investigations afin de comprendre les causes de leur non-détection lors des contrôles de fin de fabrication.

Les inspecteurs considèrent que les modalités de réalisation des nouveaux contrôles de ces soudures par EDF sont appropriées. L’ASN considère toutefois qu’EDF devra proposer une extension de ces contrôles à d’autres circuits. L’ASN prendra position sur les actions correctives proposées par EDF au vu notamment du bilan des contrôles qui lui sera transmis le mois prochain.

*

Fin mars 2018, l’ASN avait été informée par EDF de la détection de défauts de réalisation dans certaines soudures du réacteur EPR de Flamanville qui n’avaient pas été identifiés par les contrôles[2] de fin de fabrication.

Dans le cadre de la "visite complète initiale" prévue par la réglementation des équipements sous pression nucléaires avant leur mise en service, des contrôles avaient été réalisés par EDF sur des soudures des circuits secondaires principaux du réacteur EPR de Flamanville.

Ces contrôles engagés début mars 2018 avaient mis en évidence des défauts dans des soudures, qui n’avaient pas été détectés lors des contrôles de fin de fabrication réalisés par des sous-traitants de Framatome.

Par ailleurs, les tuyauteries principales d’évacuation de la vapeur pour lesquelles des écarts aux exigences liées à la démarche « d’exclusion de rupture » avaient été relevés, sont également concernées par ces défauts de fabrication. Ces tuyauteries, qui constituent une partie des circuits secondaires principaux, font donc l’objet des contrôles d’ensemble engagés par EDF.

En savoir plus :

Publié le 23/02/2018 à 09:48

Note d'information

Le collège de l’ASN a auditionné EDF et Framatome sur le projet de réacteur EPR de Flamanville

Le collège de l’ASN a auditionné le 7 février 2018 les directions générales d’EDF et de Framatome sur le projet de réacteur EPR de Flamanville.

_________________________________________

1. Les circuits secondaires principaux sont constitués de l’enceinte secondaire des générateurs de vapeur ainsi que des tuyauteries et accessoires qui ne peuvent en être isolés de façon sûre.
2. Ces contrôles sont réalisés principalement par ultrasons et par radiographie.

Date de la dernière mise à jour : 25/07/2018