L'ASN lance le réexamen de sûreté des 34 réacteurs nucléaires de 900 mégawatts exploités par EDF à l'occasion de leurs troisièmes visites décennales.

Publié le 29/10/2003 à 00:00

Communiqué de presse

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a lancé, par lettre du 9 octobre 2003, le réexamen de sûreté des 34 réacteurs de 900 mégawatts exploités par EDF à l'occasion de leurs troisièmes visites décennales.

 

L'ASN fait procéder à un "bilan de santé" complet de chaque centrale nucléaire d'EDF, dénommé « réexamen de sûreté », avec une périodicité de 10 ans.

 

Ce réexamen de sûreté est l'occasion, en complément des inspections habituelles de l'ASN, de contrôler en profondeur les installations pour vérifier qu'elles respectent bien toutes les exigences de sûreté. Il a également pour objectif de comparer le niveau de sûreté des installations à celui d'installations plus récentes et d'améliorer ce niveau de sûreté en réalisant les modifications jugées nécessaires.

 

L'ASN s'est appuyée, pour définir le programme du réexamen de sûreté, sur les enseignements tirés de l'exploitation des réacteurs au plan national et international et sur une comparaison avec les modèles de réacteurs les plus récents, y compris le projet de réacteur EPR.

 

La lettre du 9 octobre 2003, publiée sur le site Internet de l'ASN (www.asn.gouv.fr), engage ce réexamen de sûreté. Elle détermine le programme des études qu'EDF devra effectuer, ainsi que les échéances qu'EDF devra respecter afin que les modifications qui en découleront soient intégrées sur les réacteurs de 900 mégawatts lors de leurs troisièmes visites décennales, à partir de 2008.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017