Réexamens de sûreté des réacteurs d'EDF en exploitation de 900 et 1300 MWe

Publié le 01/08/2002 à 00:00

Note d'information

Réacteurs de 900 MWe

l'Autorité de sûreté nucléaire se prononce favorablement sur la poursuite de l'exploitation des réacteurs de 900 MWe par Électricité de France, à l'issue d'une dernière consultation du groupe permanent d'experts pour les réacteurs nucléaires et jusqu'aux troisièmes visites décennales. Ce réexamen, engagé en 1987 pour les réacteurs de 900 MWe appartenant à la ssérie dite "CP0" et en 1990 pour le palier CPY, a permis de faire progresser de façon significative le niveau général de sûreté des réacteurs concernés, notamment par la résorption des non conformités révélées par "l'examen de conformité" ainsi que par l'introduction de modifications importantes principalement issues de la démarche de réévaluation. Sa clôture se traduit en particulier par la mise en place d'un nouveau rapport de sûreté standard.

Réacteurs de 1300 MWe

le réexamen de sûreté VD2 des réacteurs de ce palier est actuellement en cours de réalisation. Il donnera lieu à plusieurs consultations du groupe permanent d'experts dont les conclusions devront permettre à l'Autorité de sûreté de se positionner sur la nécessité ou non de faire évoluer tel ou tel point des installations, au vu du retour d'expérience en exploitation ou de l'état actuel des connaissances. Après approbation du programme général de réexamen, une première consultation de ce groupe d'experts a permis principalement de statuer sur les règles d'études relatives aux accidents et de conclure sur la nécessité de faire évoluer les méthodes proposées par l'exploitant vis-à-vis du calcul des conséquences radiologiques des accidents de dimensionnement.

Les réexamens de sûreté

En France, l'Autorité de sûreté nucléaire fait procéder à un "bilan de santé" complet de chaque centrale nucléaire d'EDF avec une périodicité de l'ordre de 10 ans : c'est ce que l'on appelle le reéxamen de sûreté". Bien entendu, elle veille aussi au quotidien à ce que les installations nucléaires fonctionnent en toute sûreté. Le réexamen de sûreté est l'occasion d'inspecter en profondeur les intallations pour vérifier qu'elles respectent bien toutes les normes de sûreté. C'est également l'occasion de compater le niveau de sûreté des installations à celui d'installations plus récentes et de réaliser les modifications jugées nécessaires dans le cadre d'une amélioration continue du niveau de sûreté.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017