L'ASN et la DGT rappellent à AREVA, au CEA et à EDF l'importance des conditions de travail pour améliorer la sûreté nucléaire et la radioprotection

Publié le 28/04/2009 à 13:59

Note d'information

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et la Direction Générale du Travail (DGT) du ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville ont organisé, le 14 janvier dernier, un séminaire relatif aux conditions de travail et à la radioprotection dans les installations nucléaires de base.
 Des représentants d'AREVA, du CEA et d'EDF ont participé à cette journée. L'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) et le Délégué à la Sûreté Nucléaire et à la radioprotection pour les activités et installations intéressant la Défense (DSND) étaient également représentés.

Ce séminaire constitue une première initiative en la matière. Il traduit la volonté partagée de l'ASN et de la DGT de rappeler la réglementation en vigueur et de prendre en compte les remarques formulées par les exploitants. A cette occasion, l'ASN et la DGT ont souligné le rôle moteur que doivent jouer les grands exploitants d'installations nucléaires de base (INB) en matière de conditions de travail compte tenu de l'enjeu de première importance que les conditions de travail constituent, pour la sûreté nucléaire et la radioprotection dans ces installations.

L'ASN et la DGT ont également rappelé la priorité que constitue la prise en compte croissante des facteurs organisationnels et humains (FOH) au sein des INB, notamment pour la sûreté nucléaire et la radioprotection.

Le principe d'un prochain rendez-vous a d'ores et déjà été pris pour 2010 pour examiner les évolutions probables de la réglementation internationale dans le domaine de la radioprotection de travailleurs. Cette consultation sera bien entendu étendue aux partenaires sociaux, afin d'associer l'ensemble des acteurs à l'élaboration de la prochaine mise à jour de la réglementation nationale.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017